sak ifé nout jordu ék nout demin

Le CRAN répond à Henri Dalbos


Citoyen
Mercredi 6 Novembre 2013


Le CRAN Réunion a récemment pris position concernant le projet de visibilité et de reconnaissance du drapeau régional au sein de nos institutions locales et départementales. Le CRAN félicite l’ensemble des personnes, mouvements associatifs et politiques qui enrichissent ce débat.

Certaines personnes pensent que le débat sur le drapeau régional est une aventure nationaliste, indépendantiste, xénophobe, régionaliste ou communautariste. Ils sont d’autant plus exacerbés quand cette question est traitée par le CRAN .Selon eux les réunionnais doivent s’exprimer sans bousculer les habitudes du "groupe de pression" du pouvoir colonial dans l’île. Néanmoins, ce "groupe"  se manifeste régulièrement en donneur de leçons, toujours avec cette pensée Jacobinisme et de civilisateur des indigènes.

L’illustration en est faite par Monsieur Henri Dalbos  pour qui selon ses dires : "le Cran qui ressemble fort au conseil réduit des âmes néantisées, ferait bien de se remuer les méninges et son énergie pour que justement cette palette  de couleurs noire, jaune, blanche, bistre, brune, abricot comme la peau de ma femme puisse éviter l’étroitesse d’un seul drap-peau, un seul drap pour toutes ces peaux".

Sachez, cher Monsieur que le CRAN fait parti du paysage associatif de La Réunion et que ses membres n’ont aucune intention de valider votre "moralité de transitaire". Le CRAN s’affiche clairement et fièrement à La Réunion et s’invite à l’ensemble des débats qui interrogent la vie sociale et politique de l’homme noir en France et plus particulièrement questionne les conditions d’exclusions et de marginalisations sociétales des familles  Kaf  à La Réunion.

"Notre île abrite un modèle de société qui montre ses limites" : 52% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, c’est la conséquence de 130 000 personnes bénéficiaires de minimas sociaux, 300 000 de la CMU . Les collectivités et bailleurs sociaux ont plus de 25 000 demandes d’habitat social  en souffrance.

Le manifeste du CRAN en 2010 a fait l’objet de 60 propositions diligentées aux différents partis politiques pour les Régionales.

Nous avons concentré nos efforts en 2011 (Cantonal) pour élaborer « une  critique politique » qui participe au renforcement de la politique sociale du département en faveur des familles réunionnaises : car il y a nécessité de réduire la distance sociale verticale entre les familles sur ce minuscule caillou où la misère/chômage est devenue une division sociale et un client politique non négligeable.

Par conséquent nous vous serons gré Monsieur de traiter les questions qui concernent le peuple réunionnais avec objectivité, convenance et de vous abstenir  de cette vitrine d’infantilisation et de mépris.

Par ailleurs, le positionnement du CRAN concernant le drapeau régional s’attarde  à l’existence future d’hommes et de femmes à La Réunion : Oui à la matérialisation de son espace régional afin qu’il reconstruise son "sens commun" dans une économie indo-océanique. Le CRAN inspire à la dignité et à la vérité pour l’homme réunionnais .Ce chantier de réhabilitation pour le peuple réyoné est en action.

Vous conviendrez alors que dans ce contexte « la couleur de peau  abricot » de votre femme n’intéresse personne.





Erick Murin, CRAN Réunion



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN