sak ifé nout jordu ék nout demin

Pour que les touristes parlent de notre ile


Citoyen
Mardi 16 Juin 2015

C'est grosso modo le message qu'a voulu nous faire passer ce légitime "aficionado" du "Barça" lors de son séjour dans l'ile.
Il a en effet très logiquement rappelé les efforts de l'Etat pour développer la destination (continuité territoriale etc...) et là s'arrête sa mission.


TOURISME : LA BALLE EST DANS LE CAMP DES REUNIONNAIS

Pour que les touristes parlent de notre ile
A notre tour, Acteurs du Tourisme et Elus, de "jouer" pour que les touristes parlent de notre ile, y reviennent et encouragent leurs amis et connaissances à y venir séjourner.
 
Il semble en effet, que nos chers Elus n'aient pas pris toute la mesure du phénomène et tout l'intérêt pour notre ile et sa population  de tout faire pour développer cette filière.
 
Alors qu'à l'ile Maurice, la filière tourisme flirte avec le million de visiteurs par an, nous continuons à trainer autour des 350 000 depuis déjà plusieurs années...N'avons-nous pas pourtant au moins autant d'atouts que l'ile-soeur à proposer aux visiteurs ?  Bien sur que OUI et même plus puisque nous avons de magnifiques montagnes et un volcan. Nous devrions dès lors avoir de meilleurs résultats statistiques que nos chers voisins. Pourquoi ne pas sur certains plans les imiter ?
 
Le problème est en effet qu'il ne suffit pas de montrer de magnifiques vidéos-reportages  et de faire campagne dans les salons internationaux pour les agences de voyages et les grands hôtels montrant les atouts de notre ile si, sur le terrain,  les touristes sont suffisamment déçus pour nous "oublier" dès leur retour chez eux. Il semble en effet qu'on ait pas encore compris que le ciblage d'une clientèle haut de gamme ne peut suffire pour augmenter le nombre de nos visiteurs quand on ne se donne pas les moyens de les accueillir convenablement sur le terrain, et que d'autre part il reste encore beaucoup à faire pour donner à nos " invités" l'envie de revenir ou d'y faire venir leurs amis.
 
D'abord, pour convaincre une clientèle potentielle aux revenus moyens, il faut ouvrir le ciel aérien à la concurrence par de nouvelles compagnies, améliorer le confort des avions et instituer une vraie concurrence.  Or on n'en prend pas le chemin, car Air France, par exemple,  en difficulté en Métropole, ne va surement pas améliorer le rapport qualité-prix mais seulement tenter de se renflouer sur notre destination en ces temps difficiles  ... comme le fait déjà Air Austral à voir le prix des billets d'avion que propose cette compagnie sur notre zone (avec pour le moins un confort réduit à minimum).
 
Ensuite, il faudrait que nos Elus locaux comprennent qu'ils pourraient faire bondir le taux d'emplois (temporaires comme permanents) et faire comme à Maurice du tourisme
la 1e activité économique de l'ile. Comment ?  par des gestes simples comme nos voisins savent le faire depuis longtemps.
 
- D'abord, en veillant à ce que nos visiteurs hors U.E (Chinois, indiens, Africains du Sud ...( objets pourtant du ciblage de l'IRT) puissent disposer non seulement dans les hôtels
mais aussi dans leur commune, à l'aéroport  et au Port d'un "bureau de change" (pourquoi pas dans les offices du tourisme par la présence d'une personne compétente ?) Quand les touristes sont là, ils ne peuvent acheter ...ce qui est tout de même un comble.
 
-Ensuite en veillant à la propreté  et à la surveillance des sites touristiques situés sur leur commune. Du Vendredi soir au Lundi matin, ces sites se transforment en véritables terrains de camping sauvages sans même des sanitaires propres et avec destruction de l'environnement ( kiosques, bancs, tables etc...). Il suffirait pourtant de quelques éco-gardes autorisés à délivrer des amendes après avertissement des contrevenants faisant des "descentes" surprises médiatisées le vendredi ou le samedi soir sur les sites concernés. Ceux-ci pourraient aussi intervenir au moment où les familles "plient bagage" en fin d'après midi des samedi/dimanche pour avertir puis dans un deuxième temps dresser des procès verbaux pour éviter que nos sites se transforment en poubelles à ciel ouvert à chaque fin de week end.. C'est ce qu'on pourrait appeler l'Education du public.
Ces mesures de simple bon sens pourraient en partie permettre une fidélisation de nos visiteurs et améliorer le remplissage des structures d'accueil tout au long de l'année.
 
- Enfin " l'offre touristique" est réellement insuffisante : Pour faire venir la "Classe moyenne " dans notre ile, il faudrait davantage de petites structures à prix raisonnable
à mi hauteur, ( "beds and breakfast", campings de qualité avec animations)
 
Pour que nos touristes prennent plaisir à visiter l'ile et à y revenir, il faudrait à tout prix éviter qu'ils ne soient quotidiennement enfumés et perdent des heures dans les embouteillages quotidiens...ce qui les fatiguent et leur gâchent le plaisir de leurs journées). La mise en place rapide  d'un tram-train est la seule solution pérenne à ce problème récurrent ...notre ile devenant de plus en plus une usine à gaz...d'échappement
 
Autre gros problème vécu par nos touristes : l'absence quasi totale d'animation locale
dans les communes et dans les structures touristiques.(hôtels, gites ...) Passé l'appel à la prière du soir, les communes se désertifient et hormis les boites de nuits et les restaurants ( Or, il y a aujourd'hui dans tous les pays du mondes des restos réunionnais...) rien "à se mettre sous la dent". Il ne reste plus qu'à aller se coucher alors qu'on est en vacances et qu'on a tendance à se coucher de plus en plus tard.. .... On ne risque pas de faire venir chez nous les moins de 50 ans...
. Pourquoi ne pas faire intervenir des troupes folkloriques, des guides, faire des vidéos-conférences...., des spectacles d'inspiration locale ?
 
Espérons que ces quelques idées inspirent Elus et structures touristiques de faire l'effort nécessaire pour participer à la croissance de la destination "Réunion". Notre ile mérite en effet beaucoup mieux que ses maigres 350 000 touristes...
 
Acteur du Tourisme

Patrice LOUAISEL



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Janvier 2020 - 20:47 Bonané de l'Est