inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

Un(e) internaute "démonte" une à une les propositions de l'AJFER sur la préférence régionale

Vendredi 24 Mai 2013



Un(e) internaute "démonte" une à une les propositions de l'AJFER sur la préférence régionale
Voici nos remarques  aux propositions de l'AJFER qui figurent dans le manifeste ci-dessus :

Dans le secteur public :
- La totale transparence des recrutements de la fonction publique. Appliquez-vous cette transparence. Pourquoi ne l'avoir pas fait sous la présidence de Vergès, dans la FPT, quand il était à la Région ? Une occasion ratée de montrer l'exemple et qui en a profité ? Ah les liens familiaux c'est sacré !

- Adapter le nombre de postes ouverts aux concours en fonction des besoins réels de l’île dans tous les domaines. Chaque année sur 1 000 embauches dans l’Education Nationale, seulement 100 Réunionnais sont recrutés. Cette situation n’a que trop duré. Avec l’augmentation de la population d’ici à 2020, aucun poste dans la fonction publique ne doit être mis au mouvement national.b[ Quel est le pourcentage des originaires de l'île dans l'Education Nationale ? 10% ?  

Vous comprendrez que ce pourcentage est au contraire au bénéfice des Réunionnais, car les Réunionnais sont bien moins de 10% dans les effectifs de l'Education Nationale. Donc si 100 Réunionnais ont un poste sur 1000 à la Réunion, c'est déjà bien. Au fait, d'où sortez vous ce chiffrage et de quelle année, du rectorat ?

- Changer le système de mutation des fonctionnaires ultramarins pour faciliter leur retour dans leur pays.b[ Là  on est d'accord avec vous. Mais qui a changé les règles ? l'ancien système était mieux. Mais que faire des 1000 points dont bénéficie le Réunionnais et pas le métroplitain ?

Dans le secteur privé :
- La totale transparence des recrutements afin de garantir l’égalité des chances. Mais qui apportera l'idée, l'industrie et le capital ? Le privé veut dire aussi que le patron peut réserver en toute légalité les postes à sa famille et à ses relations. C'est pour cela que dans le public et les collectivités ces pratiques ne doivent pas exister comme ce fut trop souvent le cas, même sous la présidence de Vergès.

- Obligation pour tous les employeurs de déposer leur offre d’emplois au Pôle Emploi.
Aujourd’hui, 55% des offres d’emplois de La Réunion ne passent pas par le Pôle Emploi. Le reste des offres passent par les boîtes d’intérim ou le « bouche à oreille », alors que le Pôle Emploi n’a aucune difficulté à répondre au 45% des offres d’emploi qu’il reçoit. Une fois l’offre déposée au Pôle Emploi, libre ensuite à l’entreprise de la publier ailleurs. Et libre à lui d'embaucher qui il veut, vous ne pouvez l'imposer. Si le Pôle emploi ne se dépatouille pas avec 55% des offres qui procure 125 dossiers à charge par agent, quelle sera la charge avec 100% offres déposées au Pôle emploi ?

- Faire délivrer par le Pôle Emploi une "attestation d’absence de compétence locale » avant d’embaucher à l’extérieur. A compétence égale, la priorité doit être donnée aux Réunionnais. L’employeur doit justifier de sa recherche localement avant de chercher à l’extérieur. Libre ensuite au demandeur d’emploi de refuser le poste.

Cela suppose une adaptation des moyens humains et matériels du Pôle Emploi (Embauche de personnel, ouverture de guichet de proximité Pôle Emploi).
b[Je me souviens de l'époque où une offre a été passée par Vergès pour recruter en France plus de 2200 postes via France 2, dans le dossier Tram-train.

- Répertorier les Réunionnais partout dans le monde afin de pouvoir les informer des postes disponibles localement, correspondant à leur profil. Bref soit au minimum 100.000 Réunionnais expatriés capables de concurrencer les candidats locaux Réunionnais. Bonjour la galère !

- Prioriser les sociétés locales. Faire délivrer par la Chambre de Commerce ou la Chambre des Métiers une « attestation d’absence de compétence locale » avant de solliciter une entreprise extérieure. Et enlever la condition de paiement des cotisations sociales et fiscales afin de répondre aux marchés. Mais que faire des honnêtes entrepreneurs Réunionnais et autres, les expatrier !!!!??

- Dresser les besoins en emplois des secteurs publics et privés sur au moins trois ans afin d’ouvrir les concours aux nombres de places disponibles et de mettre en place des formations adaptées, aboutissant à l’emploi.  Pourquoi ne l'avoir pas fait avant. Les besoins en emplois sont impossibles à connaître avec certitude et les formations bidons en sont la conséquence directe.

Elles deviennent bidons car ne correspondant plus à la situation d'avant. Les employeurs ont des besoins immédiats ou à court terme. Les besoins dépendent de la situation économique et de la demande. Qui savait en Décembre 2006 ces besoins pour 2007-2008-2009. depuis la crise a frappé. CQFD

- Faciliter la création d’activité à travers une simplification des démarches de création d’organisation à but lucratives. b[Je suis d'accord avec vous mais Hollande a déjà proposé et va mettre en place le "choc de la simplification". C'est pas bien de copier les bonnes idées aux autres.

- Mettre fin à la précarisation de l’emploi dans les secteurs public et privé.Donner la possibilité aux travailleurs de construire leur projet de vie. Alors là, le pipeau est en bois de frêne. "Les skis au frêne"  sont appréciés par les utopistes de votre genre.

Je croyais que vos propositions étaient miraculeuses et intelligentes. Pas un mot sur la surrémunération. Pas un mot sur la légalité des mesures et les préalables législatifs pour les rendre légales ni du temps nécessaire pour arriver jusqu'à là, ni l'avis des entrepreneurs du privé. Serions-nous tombés dans le totalitarisme ?  Heureusement que la Réunion n'a pas attendu votre naissance militante pour agir.
Amen

Commentaires




Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 24/05/2013 08:38
Mwin osi, mi mètt mon grin de sèl pou ke Réniyoné i rouve zot ziyé dosi la sitiyasiyon après la loi de "décolonisation" des Vergès et consort. Une imposture flagrante.
Comment le jeune poulain, le blanbèk de Vergès paul peut vouloir une chose et son contraire. Çà se voit, comme les pseudo-communistes de 46, il croit encore à la générosité de la France coloniale. Il demande tout et son contraire, il voudrait que l'Etat français continu de subventionner son rêve de "communiste réunionnais" - sans que l'Etat puisse disposer de son bon vouloir. Ou lé zeun mounwar, celui qui pèye lorkès, sé li ki ouvre le bal yorganize la danse - le peuple réunionnais sera toujours le cocu de cette farce de la départementalisation, un acte de forfaiture de tes vieux camarades. Ce que tu demandes AJFER, ne peut trouver de solution sans la responsabilisation du réunionnais. Il ne peut avoir de liberté dans le carcan colonialn fruit d'une trahison de Raymond et de Leprvanche. La Polynésie vient de se reconnaître le droit à l’autodétermination par l'ONU . Oserais tu penser que que ton leader-maximo entreprendrai la même démarche - pour que les réunionnais puisse disposer de leur avenir. Ou na ankor do lait i koule dann oute nez, demandez à Vergès Paul de t'expliquer la démarche du pcr auprès de l'OUA - qui en son temps s'est prononcé pour l'indépendance de La Réunion à la demande du MIR. Qu'il t'explique la démanche de Ramin et L. Langenier demandant à l’OUA de ne pas s'ingérer dans les affaires du département. Aprè ou poura reprézante oute bann revendikasiyon totalement insensées en tant que citoyen français. Romarke ou in marmaye ou na la sanss, ou lavé pa bezwin alé déor pou trouv in travay, oute plass té atann aou, nos enfants n’ont pas ce même droit. Kisa la osé dire ou sé in privilézié ?

2.Posté par Fred le 26/05/2013 17:05
Pourquoi est ce que l'article n'est pas signé? M. Ramoudou, vous ne publiait que les commentaires et articles qui le désirent. On ne peut pas parler d'un vrai site d'information, si la censure est reine.
Enfin, l'analyse apportée n'est pas inintéressante, cependant M. Bayoune se reconnait dans ses propos, faut faire attention aux injures qu'on utilise tout le temps, Ipreunion maintenant Inforeunion... Comme dit sur l'autre site, "blanbèk" est une injure qui pourrait être poursuivie, de même que M. Ramoudou, pour avoir publier des articles sans signature...

3.Posté par Bayoune le 27/05/2013 09:38
Fred mi koné pa ousa ou sorte, in zour domann oute bann zami réniyoné, si ou nana kosa i vé dire blanbek anplwayé isi. La minm pa beswin si ou sé in sankoulèr oute diksiyonère va donn aou la sinifikasiyon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Derniers commentaires

Les Dernières News













Les plus populaires