sak ifé nout jordu ék nout demin

Tak à la mairie, c’est la casse sociale !


Citoyen
Jeudi 22 Mai 2014

Elu maire du Tampon depuis le 30 mars dernier, l’heure est venue de faire un premier bilan du majorat d’André Thien- Ah-Koon. Le mieux qu’on l’on puisse dire c’est que c’un début de mandat très anti social.


Regardons en détail son bilan : Pour commencer, il décide de fermer la Maison Béthanie. C’est une maison de retraite qui avait été rétrocédé à la commune par défunt Père Rochefeuille. Dommage pour nos seniors méritants !
 
Ensuite et toujours André Thien-Ah-Koon prend la décision de fermer (encore !) le COS (Comité des Œuvres Sociales) de la commune. Pour information, le COS est un organisme social interne à la mairie, permettant à ses agents d’accéder à une amélioration des conditions d’existence, notamment via des prestations à caractère social, culturel ou de loisir. Là, le nouveau maire est vraiment dans l’anti social envers les agents communaux du Tampon.
 
Ensuite André Thien-Ah-Koon a décidé de fermer la Maison du Tourisme. C’est un très mauvais signal envoyé aux acteurs touristiques locaux, au développement touristique de la commune  et à l’emploi en général.
 
Par ailleurs, Dans le cadre de ses nouvelles fonctions André Thien- Ah- Koon s’est octroyé le droit de déplacer le personnel de la mairie et bientôt à la CA Sud. Cela s’apparente fortement à de la chasse aux sorcières.
 
Pour ce qui concerne la politique des déplacements, le nouveau maire a fait le choix d’éliminer les grands bus avec une desserte différente qui pénalisent les tamponnais usagers des transports en commun.
 
Par ailleurs le changement de sens de la circulation est très préjudiciable à l’accès aux commerces du centre-ville en particulier au centre commercial à proximité de l’église. Par contre, il crée un arrêt de bus avec parking au centre commercial de la Châtoire où comme par hasard la famille Thien Ah Koon est actionnaire de la grande surface !
 
De plus André Thien-Ah Koon envisage le transfert de l’assainissement de la CA Sud vers la commune alors que la cohérence d’une politique d’aménagement veut  que cette compétence soit du ressort  de l’intercommunalité.
 
Enfin comment ne pas être révolté par la liquidation de l’Office Municipal des Sports du Tampon pour des raisons bassement politiciennes. C’est par vengeance politique qu’André Thien-Ah Koon a décidé de ne plus financer cette association para municipal laissant la politique sportive et associative en grande souffrance pour les familles tamponnaises avec en plus de nombreux salariés au chômage.
 
Voilà le bilan rapidement brossé d’André Thien Ah Koon à la mairie en quelques jours d’action. La ville est déjà sinistrée. Les tamponnais auront heureusement la possibilité de sanctionner très bientôt cette politique de casse sociale takiste.

Anne-Cécile Hoareau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par La redactrice le 23/05/2014 11:03
Bonjour,

Et ce n'est que le debut !
Accrochez vous chers Tamponnais, avec TAK au commande, la descente aux enfers est amorcée !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN