sak ifé nout jordu ék nout demin

Signature de la convention d’application de la Charte du Parc national avec la commune de Bras-Panon


Citoyen
Mardi 22 Mars 2016

Créé en 2007,
Le Parc national de La Réunion est né d’une prise de conscience collective.
L’ exceptionnelle nature de l’île méritait d’être protégée.


Dès sa création, le Conseil d’Administration du Parc national ainsi qu’un comité de pilotage se sont appliqués à concevoir la Charte du Parc national.

Cette Charte est un projet de territoire pensé au bénéfice de la préservation et du développement des Hauts de La Réunion. 

Elle constitue aussi le plan de gestion du Bien « Pitons, cirques et remparts de l’île de La Réunion » inscrit sur la Liste du patrimoine mondial par l’Unesco en 2010.

Approuvée en 2014, la Charte du Parc national bénéficie de l’adhésion de 17 communes sur les 24 que compte l’île. 

Depuis son approbation, le périmètre effectif du parc national se compose d’un cœur de Parc, dé ni depuis 2007 et qui concerne toutes les communes de l’île à l’exception du Port et d’une aire d’adhésion sur les communes de Bras-Panon, Cilaos, L’Etang-Salé, Saint-André, Saint-Benoît, Saint-Denis, Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-Pierre, Sainte-Marie, Sainte-Rose, Sainte-Suzanne, Salazie, La Plaine-des-palmistes, Le Port, La Possession et Trois-Bassins.

Le processus de validation de la Charte s’est déroulé en plusieurs étapes. De 2008 à 2014, les acteurs locaux ont été consultés, le projet a ensuite été validé par le Conseil d’Administration et le Préfet, avant consultation des acteurs nationaux : Conseil national pour la protection de la nature (CNPN) puis Comité interministériel des parcs nationaux (CIPN). 

Enfin, après examen en Conseil d’Etat, la Charte a été approuvée par décret le 21 janvier 2014. De mai à décembre 2014, les communes ont pu librement choisir d’adhérer.

Par arrêté du 9 mars 2015, le Préfet a ainsi constaté l’adhésion de 17 d’entre elles à cette Charte. 

L’heure est désormais à la signature de conventions d’application avec les communes engagées. La convention d’application formalise
l’engagement de la commune en faveur du projet de territoire porté par le parc national. 
Elle définit un cadre pour les actions qui seront menées sur les 3 ans à venir, dans le prolongement de la dynamique déjà engagée depuis plusieurs années en partenariat avec la commune.


INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers