sak ifé nout jordu ék nout demin

Sainte-Marie : une élue bien zélée


Courrier des Lecteurs
Samedi 31 Décembre 2011

Le 30 décembre dernier, "Le Quotidien" publiait un dialogue imaginaire écrit par Marlène Rodier, mettant en scène un père glissant sur la pente de l'alcoolisme, et son fils, préoccupé par la place grandissante de ce vice paternel dans les relations familiales.


Sainte-Marie : une élue bien zélée
"Mi vé pi kado" dit en substance l'enfant, qui n'en peut plus de voir les fêtes de fin d'année se transformer en beuveries, et refuse donc que son père utilise, pour lui faire un présent, le bon d'achat offert à Noël par son entreprise.

Curieusement, Mme Rodier a tenu à préciser que c'est en tant qu'"adjointe au maire de Sainte-Marie" qu'elle adressait ce billet à la rubrique « courrier des lecteurs » des média. Dès lors, on peut se demander quel est le sens profond de cette petite histoire.

D'aucuns pourraient y voir une fine allusion aux questions de succession qui se posent entre Jean-Louis Lagourgue et son fils Rémi, ce dernier faisant, paraît-il, mine de ne pas vouloir toucher au cadeau que tente de lui refiler son maire de père... sans que l'on sache l'origine réelle du mécontentement filial.

Espérons en tout cas que l'intention de Mme Rodier était bien de moucater les jeux de placement internes à la municipalité Saint-Marienne. Si tel n'est pas le cas, si l'esprit de ce mot est réellement de faire pleurer dans les chaumières, la revendication par l'auteure de sa position au sein du conseil municipal est alors d'une inconséquence qui frôle à la fois le ridicule et le cynisme.

Car Sainte-Marie, en cette fin d'année, apparaît bien comme un quartier socialement sinistré, frappé par le zèle mis par son équipe municipale à appliquer les mesures sarkozistes de désengagement de l'Etat.

Mal-logement, pauvreté, enlèvement des ordures, isolement, chômage sont le lot quotidien du plus grand nombre des saint-mariens... Celles et ceux qui désirent afficher leur qualité d'élu-e-s ne feraient-ils pas mieux de s'y intéresser, avant de donner aux travailleurs des leçons larmoyantes de tempérance ?

Geoffroy Géraud-Legros

Geoffroy Géraud-Legros



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Gérard Jeanneau le 02/01/2012 07:02
"Mal-logement, pauvreté, enlèvement des ordures, isolement, chômage sont le lot quotidien du plus grand nombre des saint-mariens"

Je salue la foudroyante clairvoyance de Geoffroy Géraud, éditorialiste à Témoignages et chargé de com. à la mairie de Saint-Louis. Evidemment Le Port avec ses bidons-ville, Tan-Rouge, Bras-Canot, Bois-de-Nèfle, des quartiers de Saint-Louis et j'en passe... sont des eldorados gérés par des maires de qualité.

N'attendons pas de sa part un commentaire de ce commentaire !

Sacré Geoffroy Géraud, demanderait Fernand Raynaud sans zézayer, pourquoi tu tousses?

2.Posté par nous veut plus ! le 02/01/2012 10:38
En tout cas , une chose est sure , c'est que cette ville est SINISTRÉE !!! Abandonnée aux bétonneurs de CBO Territoria bénéficiaire de 70 hectares et qui doivent être " TRÈS RECONNAISSANT" à LAGOURGUE de cette opération financière sans commune mesure sur tout le département ...
Ce maire , alimentaire de la politique ( depuis 1992) s' intéressant si peu aux dossiers de sa commune et connu comme paresseux souhaite encore se présenter aux Législatives !!! POUR FAIRE QUOI ??????
Connaissez vous un seul dossier , une proposition particulière que celui-ci est faite depuis qu'il use son froc sur les fauteuils de nos collectivités ?????? RIEN RIEN RIEN .... Du VENT !!!
Sa bande de courtisans , tenu(e)s par des indemnités et quelques avantages ne sont pas plus tendres en privé sur le jugement qu'ils en font .... L'avenir lui donnera le sens de la sortie !!

3.Posté par Portois le 03/01/2012 08:56
post 1
pauvre (...)
ici au POrt il y a 70% de logements sociaux on essaye de résorber la misère au moins pas comme la haut SAINTE-MARIE ou chez tes copains du Tampon ou on préfère payer l'amende parce qu'on refuse de loger les pauvres

4.Posté par Gérard Jeanneau le 04/01/2012 05:26
CBO Territoria est un "bétonneur" de très grande qualité. Ce n'est pas la famille Vergès qui pourrait dire le contraire. Maël Vergès y apporte sa contribution en tant qu'ingénieur. La société qui a ses terrains propres ne fait pas de social directement; elle vend à des bailleurs sociaux quelques parcelles; elle s'oriente vers les constructions à loyer intermédiaire, l'immobilier résidentiel et professionnel en s'engageant dans la voie du développement durable.

Le maire de Sainte-Marie a eu raison de faire appel aux compétences de CBO Territoria. Témoignages approuve ... et moi aussi.


PS. On ne connaît pas les actionnaires de cette société; mais je ne serais pas étonné d'apprendre que la famille Vergès y figure honorablement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"