sak ifé nout jordu ék nout demin

Retraite automatique


Citoyen
Mercredi 10 Juillet 2013


Toute personne qui débarque en France, sans même jamais y avoir mis les pieds, peut prétendre, si elle a 65 ans, à 709 euros de retraite par mois ou même à 1 157 euros si elle vit en couple C'est :
- plus que la pension moyenne de nos agriculteurs après une carrière complète,
- plus que la pension de la majorité de nos commerçants et artisans,
- plus que la pension de nombreux employés et ouvriers.

Cela signifie tout simplement que nos caisses de retraite paient bien souvent davantage à des personnes qui n'ont jamais cotisé, ni participé à l'économie de notre pays qu'à leurs propres affiliés, qui ont souvent trimé toute leur vie.

Ce dispositif aberrant est vanté noir sur blanc dans le livret d'accueil "Vivre en France" diffusé par le ministère de l'Immigration aux nouveaux arrivants.

C'est à se taper la tête contre les murs : il suffit à une personne d'au moins 65 ans qui arrive en France d'aller tranquillement frapper à la porte des services sociaux pour avoir immédiatement droit à 709 euros par mois, voire 1 157 euros si elle vit en couple.


Cette situation est très injuste vis-à-vis des retraités français, qui voient dans le même temps leurs pensions constamment rabotées au fur et à mesure que leurs caisses s'enfoncent dans le rouge.
 

Si l'on ajoute à cela que la Cnav verse des pensions à l'étranger sans aucun contrôle, au point que la Cour des comptes dénonce le versement de pensions à des morts, notamment en Algérie (mais sans proposer le moindre remède), on ne peut que constater que notre système de retraite est ouvert à tout vent : prestations injustifiées, fraudes etc..
 
 Il est urgent de se mobiliser pour faire cesser ces graves injustices et défendre nos caisses de retraite.

Indignation



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par FAIVRE Daniel le 10/07/2013 14:08
Et le salaire du président EDF un patron ...

http://www.20minutes.fr/societe/1133293-20130408-edf-salaire-pdg-baisse-300000-euros

2.Posté par FAIVRE Daniel le 11/07/2013 21:44
Questions : à méditer

- Où est la justice sociale quand on repousse l'âge légal de la retraite alors que tout étranger de 65 ans n'ayant jamais travaillé ni cotisé en France, a droit à une retraite de 780 euros par mois dès son arrivée ?

- Où est la justice sociale quand une femme de paysan ayant travaillé 50 ans à la ferme, n'a pas droit à ces 780 euros au prétexte que son mari et elle dépassent le plafond de 1200 euros de minimum vieillesse pour un couple ?

- Où est la justice sociale quand la sécu en faillite continue de payer à l'étranger, sans le moindre contrôle, des retraites à d'innombrables centenaires disparus depuis des lustres ?

- Où est la justice sociale quand l'Aide Médicale d'Etat soigne 220000 sans papiers chaque année, à raison de 3500 euros par malade, alors que la sécu ne dépense « que » 1600 euros par affilié qui travaille et cotise ?

- Où est la justice sociale quand des étrangers bénéficient de la CMU et d'une mutuelle gratuite, alors que 5 millions de Français n'ont pas de mutuelle, trop riches pour bénéficier de la mutuelle CMU mais trop pauvres pour s'en payer une ? 30% des Français ont différé leurs soins en 2011 !

- Où est la justice sociale quand on sait que 10 millions de fausses cartes Vitale sont en circulation et permettent de soigner des milliers d'étrangers sous une fausse identité, au détriment des ayant droit ?

- Où est la justice sociale quand la France entretient des milliers de polygames, certains d'entre eux percevant plus de 10 000 euros par mois sans travailler, alors que la polygamie est interdite et que nos comptes sociaux sont dans le rouge ?

- Où est la justice sociale quand une famille nombreuse étrangère est prioritaire pour un logement social, alors qu'un jeune couple français doit attendre sept ou huit ans son premier logement pour avoir un enfant ?

- Où est la justice sociale quand on sait qu'un million de faux passeports, donnant droit à la manne sociale, sont en circulation sur les sept millions de passeports biométriques soi-disant « infalsifiables » ?

- Où est la justice sociale quand un Français né à l'étranger doit prouver sa nationalité à l'administration, ce qui se traduit souvent par un véritable parcours du combattant, alors qu'on brade chaque année la nationalité française avec des milliers de mariages blancs ?

- Où est la justice sociale quand on veut donner le droit de vote aux étrangers, alors que nos élus ont confisqué aux citoyens leur « non » au référendum sur la Constitution européenne et que des millions d'électeurs, de droite ou de gauche, ne sont pas représentés au Parlement ?

- Où est la justice sociale quand on accueille chaque année plus de 200000 étrangers non qualifiés, dont notre économie n'a nul besoin, alors que la pauvreté augmente, que nous avons près de 5 millions de sans emplois et que le chômage atteint déjà 40% chez la population immigrée ?

- Où est la justice sociale quand le contribuable finance des associations qui ne combattent que le racisme à sens unique alors que le racisme anti français est systématiquement ignoré et les plaintes classées sans suite ?

- Où est la justice sociale quand on condamne un journaliste pour avoir énoncé une vérité sur la délinquance étrangère, alors que des rappeurs incitant à la haine ne sont jamais inquiétés au nom de la liberté d'expression ?

- Où est la justice sociale quand la délinquance explose et que les droits des voyous passent avant ceux des victimes ?
Car si l'intégration a totalement échoué, c'est tout simplement parce que nos dirigeants ont confondu anti racisme et acceptation de l'autre, avec le renoncement à nos valeurs.
Il ne fallait rien changer au moule républicain qui a permis depuis des siècles à des millions d'immigrés de devenir des citoyens français. Les règles d'intégration qui ont fait leur preuve avec des générations d'immigrés, étaient la force de la République. La faute majeure de nos élus est de les avoir ignorées.

3.Posté par Bravo mais le 15/07/2013 13:09
Vous avez entièrement raison, à condition que vous précisiez que cette situation existait sous Sarkozy et n'a pas été créée sous Hollande. Je m'étonne que vous ayiez attendu au moins de 2 ans pour les dénoncer (Avoir une retraite à plus de 700 euros sans jamais avoir travaillé en France et avoir obtenu la nationale française juste après 60 ans). Concernant le "racisme blanc" comment demander à un fonctionnaire de prendre la plainte pour un délit qui est ignoré par la loi en ces termes ? La Halde aurait été plus compétente pour enregistrer la demande, mais le refus était tout aussi probable à l'époque. Pas sûr que cette situation perdure, avec la dénonciation médiatique et systématique des faits et leur ampleur. Concernant le vote des étrangers et le parallèle que vous faites avec le rejet du NON français aux Européennes, c'est encore le fait de Sarkozy mais là, avouons que si la forme peut choquer (refaire un référendum pour effacer le NON français), sur le fond, il avait raison, car Il faut rester européen, c'est dans l'Europe que les RUP trouverons une voie d'avenir et un marché économique consolidé même si l'organisation idéale est loin d'être parfaite. Le sentiment que la spécificité nationale est gommée est un vrai ressenti mais l'objectivité devrait nous amener à comprendre la chose suivante : C'est la conséquence d'une uniformisation européenne qui rend problématique, opaque et hostile ce Parlement européen composé de 766 députés élus dans les 28 pays membres pour cette 7eme législature. Car vouloir réduire leurs grandes différences au même dénominateur commun (européen) est un challenge ne peut que fruster tous les esprits chagrins et nationalistes avec 28 adhérents. Si ce NON à l'Europe avait été sincère et massif, le NON n'aurait-il pas dû être réitiré ? Or les Français ont voté OUI. On pouvait en déduire que le NON précédent correspondait à un rejet spontané et non réfléchi, plus lié à la conjoncture de la France à ce moment. Il en fut de même pour l'Irlande. Enfin lorsque vous vous en prenez à NOS élus, soyez précis et ne mélangez pas tout. Nos parlementaires nationaux et NOTRE député européen c'est échoses différentes. Nous avons 3 députés européens issus des Outremers dont 1 seul pour la Réunion (1PCR, 1UMP, 1PS).

Quand les Français cesseront d'élire des députés anti-européens qui iront sièger dans une organisation qu'ils dénoncent à longueur d'année c'est un peu fort de café. Si on veut que l'Europe marche, faudrait peut-être voter pour des députés pro-européens et capables de se rebeller quand il le faut. Le travail de Younouss Omarjee, NOTRE député est remarquable même si je ne partage pas la même étiquette, sa méthode de travail et sa connaissance des dossiers sont remarquables. Au point que j'envisage de revoter pour la liste sur laquelle il se présentera, car nous avons été informés régulièrement par ce député des actions menées et des résultats.

Je reste d'accord avec vous que la justice sociale est essentielle pour la cohésion d'une société et sa croissance économique. Elle passe par une justice fiscale, salariale et économique, tant au niveau national, qu'européen.

4.Posté par Jean-Claude OTTO-BRUC le 15/07/2013 21:02
Beau discours Monsieur "BRAVO MAIS", mais on ne trouve strictement rien dans vos propos qui permettent de sortir les Français du marasme actuel, à l'inverse des propositions de MARINE LE PEN. C'est bien de critiquer, mais faut-il encore être capable de suggérer des remèdes ! Votre Europe, telle que constituée, va nous exploser en pleine figure...la copie est à revoir. Quand à votre leçon sur le vote des Français contre cette Europe en 2005, là c'est votre copie qui est à revoir: en effet ce n'est pas le peuple qui a de nouveau été consulté par référendum, mais simplement une poignée de parlementaires qui ont été manipulés ( "engraissés" ) pour servir la haute finance et les banquiers. Hé oui, c'est l'assemblée nationale qui a été consultée en 2008, pas les Français. La prochaine fois, évitez de vous cacher derrière un pseudo, car je pense que cette Europe doit bien favoriser vos privilèges. Salutations. Jean-Claude.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN