sak ifé nout jordu ék nout demin

RSKP : "les logiques de réseau, de copinage…"


Citoyen
Samedi 10 Décembre 2016

Le 8/12/2016, le mouvement RSKP (Réyoné Soubat Kont Profitèr) a fait irruption dans le conseil d'administration du FONGECIF afin de faire la lumière sur l'opacité des procédures de recrutement et de gestion de cet organisme.


Cette affaire, après le licenciement du directeur de l'organe, est une bien triste occasion de mettre en lumière les logiques de réseau, de copinage, et d'ententes entre organisations afin de conserver le pouvoir administratif et économique. Soit une situation néocoloniale, tel que le décrivait Frantz Fanon dans "Les Damnés de la Terre." 
 
Nous vous laissons prendre connaissance du communiqué de presse que nous avons rédigé, reprenant les exigence que nous avons posées après constatations des injustices. 

​MOTION RSKP – ACTION FONGECIF – 8/12/2016

I) Démarche :
Organisation anticolonialiste qui milite depuis 2010 contre l’injustice sous ses formes les plus criantes (culturelle, sociale, économique, politique) à la Réunion.
Le RSKP reconnait l’affaire du FONGECIF, comme une situation d’injustice sociale et économique, et entrant dans sa ligne idéologique.
Ainsi, au travers de l’action du 8/12/2016, le RSKP fait la lumière une nouvelle fois sur les logiques de réseau, d’ententes et de copinage pour la conservation du pouvoir administratif et politique par une oligarchie économique.
Pour rappel, le RSKP s’était déjà positionné sur ce type de dénonciation en 2010 avec l’affaire MOSER. Les logiques de recrutement, les enjeux en termes de formation des salariés doivent devenir un enjeu pour le peuple Réunionnais, partie prenante à ces affaires, jugées trop longtemps dignes des nantis et autres technocrates.

II) Revendications :
Constatant les faits présentés ci-dessus, le RSKP pose le socle de 3 revendications suivantes afin de combattre ce type d’injustices et créer réparation :

a) militer pour la mise en place d’une GPRC (Gestion Prévisionnelle du Rapatriement de la Compétence) par l’identification et le recensement en amont des vacances, des créations et des besoins en postes des structures (publiques et privées) ayant une influence notable sur la société civile ;

b) élaborer un cadre législatif spécifique de la mise en place d’une réelle politique de préférence régionale pour les vacances, créations, et besoins en postes des structures (publiques et privées) ayant une influence notable sur la société civile ;

c) mise en place d’un comité de recrutement populaire dans le cadre des recrutements des postes à responsabilités des structures (publiques et privées) ayant une influence notable sur la société civile.

« Donn pa Nou Liberté, anon rash par nou-mèm ! »

Le Bureau RSKP



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 13/12/2016 09:33
Organisation anticolonialiste - qui entend batailler pour une Réunion dans le cadre français. Ne jamais remettre en cause le statut colonial du département - ils seraient des anticolonialiste, sans doute aucun français, pour eux, il n'y aurait pas de colonialisme français. Ceux qui osent s'affirmer indépendantistes, c'est à dire pour la rupture des liens de domination avec la métropole, ceux qui dénoncent l'envahissement de la Réunion par cette population de sankoulèrs, ressortissants maîtropolitins n'ont pas leur place au RSKP - en fin de compte pour beaucoup d'entre eux, ils sont les résidus de l'écurie de Virapoullé ou de sensibilité vergésienne, la pa vrai Mr F. Maillot mi wa ou dosu la foto? petèt zot la évolué avèk le temps!!! - Ils seraient un peu les frères jumeaux de LAPPEL...

2.Posté par Bayoune 2 le 14/12/2016 09:26
E aou pli gran lindépandantist k'la Rényon y koné Bayoune.
La lang Pok'lin la y aral aou byin wi.
Tan'k ou na out derièr po graté, pass out tan akri si lo net, moukat sat bann marmayi la lafé, akozsa laliénasion ou la pa gyign fé ryin kont, po bourant out bouzaron. Met in pé plis out dé min dann out posh, é rouver in pé plis out guèl po alé sout'nans bana.

Akozsa byin zoli zoli koz bonpé, moukat lo Mayo si foto. Pandan so tan la, na ryink ali mem ni wa si lo foto, pa out vié guèl. Y vé dir swa ou lé pi an az, swa ou koné mem pa koman ariv sat ou ambisione. Alor sérié tonton, asiz in pé toush la rotrèt Léta Kolonial Fransé k'ou koné pa koman sort andan. Alé arouver bann liv Marks, Fanon po fini out rotrèt linté-pendantist mal mérité...!!
Less bann marmayi y asey bouz po zot Péi, po vréman, less azot vréman pran zot plas. Asey rod la vot, si ou na kor lo tan ;)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers