inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

Présidentielles : la position démagogique du PCR, et les faux-semblants du PS

Mardi 3 Avril 2012

Le PCR ne change pas d'objectif, il change de stratégie. Paul Vergès connaît une difficile fin de carrière politique. Son parti a perdu sa principale force, sa base. Le parti communiste réunionnais a aussi perdu une part de son identité. Depuis la défaite des Régionales 2010, le PCR cherche des alliés partout. Le PCR est aujourd'hui à la merci du PS…



Présidentielles : la position démagogique du PCR, et les faux-semblants du PS
La Gauche peut toucher le ciel au soir du 6 mai. La Gauche à La Réunion, est en train de toucher le fond. Alors que François Hollande est toujours le candidat le mieux placé pour être élu le septième président de la cinquième République, la Gauche à La Réunion, est en train de se ridiculiser. Pitoyable. Pathétique.

Jamais le PCR n'a paru aussi fragile. La perte de la Région et de ses sociétés d'état mixte, véritables pourvoyeurs de fonds et de moyens pour le parti, l'échec de la stratégie née des Cantonales et des Sénatoriales de 2011, ont eu des effets importants. C'est en premier l'image même du leader communiste, qui en a pâli. Sa crédibilité en a pris un coup (ou un coût). Celle du PCR aussi. C'est ce qui a permis aussi à la contestation interne d'être révélée au grand jour.

Il est vrai que pour Paul Vergès, et ses fidèles qui lui sont dévoués corps et âme, ce n'est pas l'essentiel, s'ils peuvent continuer à promouvoir "Les propositions du Parti communiste réunionnais lors de ces Présidentielles". C'est ce que les communistes ont fait auprès de trois candidats : Jean-Luc Mélenchon, François Hollande et François Bayrou (dans l'ordre de leur préférence).

C'est sans conteste Jean-Luc Mélenchon qui colle le plus au projet présidentiel de Paul Vergès pour La Réunion. C'est même du copié-collé. L'Afjer de Gilles Leperlier, Yvan Hoarau, secrétaire général de la CGTR, Maya Césari et Béatrice Leperlier, conseillères régionales, Younouss Omarjee, député européen, et Jean-Hugues Ratenon, président de l'ARCP, tous des satellites du PCR, eux, ont été honnètes avec eux-mêmes. Ils préfèrent Jean-Luc Mélenchon à François Hollande. Ils sont fidèles à leurs idées et à leur engagement. C'est tout à leur honneur.

Le parti communiste réunionnais a apporté lui, son soutien au candidat socialiste François Hollande. Car, c'est sans doute le seul candidat de Gauhe qui pourrait remettre son tram-train sur les rails. Paul Vergès compte sur les socialistes locaux, surtout sur Jean-Claude Fruteau et Patrick Lebreton, pour convaincre François Hollande de lui rendre son tram-train. Le leader communiste a fait le bon choix en matière de stratégie. Il a misé sur un favori. C'est logique. C'est politique. Sa position est toutefois démagogique. Ce parti de "valeurs" en a perdu une. Sa fierté.

En face, les socialistes locaux ont fait semblant d'opter pour le tram-train. Mais parmi leurs ténors, rares sont ceux qui veulent du tram-train, "trop cher. Nous sommes pour des tramways". Et, le PS a aussi une vraie préférence pour Huguette Bello par rapport à Paul Vergès. Ainsi à Gauche, le PS et le PCR continuent à jouer à "Je t'aime, moi non plus".

Entre démagogie et faux-semblants, le PCR et le PS jouent à faire dérailler la Gauche locale...





Les commentaires

1.Posté par tipiman le 03/04/2012 12:48
j'avais cru qu'il n'envoyait pas le programme à Bayrou mais qu'il l'envoyait à Joly
très révélateur de confondre le Modem et les Verts

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Derniers commentaires

Les Dernières News













Les plus populaires