sak ifé nout jordu ék nout demin

Les promesses ne retardent plus nos horloges.


Politique
Samedi 14 Septembre 2019

La population de Sainte-Suzanne a grandi.


Les promesses ne retardent plus nos horloges.

Loin de moi de vouloir tomber dans la critique facile.

Mais l’occasion nous est offerte de dire halte à cette politique dépassée et perçue comme une « manipulation ». La population de Sainte-Suzanne a grandi.

Les membres qui la composent dans sa grande majorité, s’ attachent de plus en plus d’importance à ce sur quoi ils vont pouvoir agir !
 

Nous avons compris.
 

Il faut désormais arrêter d’user de cette politique politicienne qui nous pollue depuis tant d’années.

Les promesses n’engagent que ceux qui les tiennent, et elles ne retardent plus la lecture de nos horloges.

A quelques mois des prochaines élections municipales, le premier magistrat sortant nous annonce sans état d’âme ses démissions à son poste de secrétaire Général au PCR et celui de Conseiller départemental.

Il peut donc s’occuper enfin des devoirs et des responsabilités qui lui incombent .

Il est donc légitime de croire que durant toutes les années écoulées, il n’a pas eu beaucoup de temps pour s’occuper correctement de sa municipalité !

 

Cette annonce faite par monsieur le Maire sortant révèle d’une malhonnêteté intellectuelle politique.

Sur le terrain, son bilan est peu glorieux, en particulier sur le plan du développement économique et environnemental, de l’éducation de nos enfants et de l’épanouissement de notre population.
 

Aujourd’hui, nous ne tombons plus dans cette communication instrumentalisée.

Les gens, pour une grande partie, n’ont plus envie d’être manipulés à leur insu !

Le citoyen qui évolue et qui s’est adapté en partie à cette nouvelle société de consommation et du numérique, est devenu capable de décrypter les intentions cachées.

L’honnêteté politique en phase avec cette évolution sociétale, se cultive tout au long de la mandature, ce qui permet naturellement d’instaurer ce climat de confiance et surtout de respecter l’ensemble des concitoyens.

 

On ne trompe plus les gens en 2019, surtout après ces manifestations populaires récentes des Gilets Jaunes qui nous demandent de faire de la politique autrement. Ils ont raison.

 

Nous avons bien compris.
 

Le bilan de cette majorité actuelle ne peut pas se modifier en six mois.

On attend pas la veille d’une élection pour entretenir les espaces verts, draguer les mauvaises herbes de la rivière du Bocage, pour recevoir les administrés ou encore passer à son domicile.

On attend pas la veille d’une élection pour apporter de l’animation dans les quartiers.

Des actions sont menées aujourd’hui, c’est bien, vaut mieux tard que jamais, mais les gens ne sont pas dupes !

Force est de constater que le premier magistrat et sa majorité municipale n’ont pas été les maîtres des horloges !
 
 

La population de Sainte-Suzanne comme celle de notre belle île, sont désormais en capacité de faire leur propre constat et balayer les vieilles pratiques politiques, aujourd’hui dépassées !

 

 

J’ai compris : « Ensemble, on y va ».

 


Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter