sak ifé nout jordu ék nout demin

Le Rectorat a-til réellement envie de construire un vrai programme efficace


Citoyen
Jeudi 17 Avril 2014

Nous ne pouvons nous empêcher de réagir à la lecture de l'article "les îles voisines nous aideront à enseigner l'anglais". Le projet consiste à faire venir des lecteurs Mauriciens et Seychellois, rémunérés par la Région pour le plan anglais dans les classes primaires de l'Ile.


Le Rectorat a-til réellement envie de construire un vrai programme efficace
N'y a-t-il pas là une opportunité pour nos demandeurs d'emploi ? Combien de chômeurs diplômés la Réunion compte-elle ? Combien d'années de formation faut-il pour apprendre à lire en anglais à nos élèves de primaire ? Nos demandeurs d'emploi ne peuvent-ils pas être formés pour ce genre d'intervention dans les classes ? Nos étudiants en anglais ne peuvent-ils pas faire ce genre d'intervention de quelques heures par semaines qui leur permettraient d'arrondir leur fin de mois et leur permettre de compléter les maigres bourses allouées par l'état et la région ? 
 
Avant de lancer ce genre de projet, qui n'en est pas à son premier coup d'essai (pas suffisamment d'instituteurs (en poste, donc déjà en charge d'une classe)  formés(?) en anglais pour assurer l'enseignement de l'anglais dans toutes les classes d'une seule école primaire...), ne serait-il pas judicieux de définir un programme d'initiation en fonction de chaque âge : comptines anglaises pour les touts petits, petites hisoires, à écouter et à lire avec vocabulaire pour les cp, ce1, ce2, agrémentés de séquences courtes de dessins animés, et pour les cm1, cm2, lecture d'articles de magazines, avec vocabulaire... films adaptés à leur âge...  Un programme étudié pour donner envie aux enfants de parler anglais... De définir le nombre de postes nécessaires à plein temps à créer, établir un plan de formation accélérer financer par la Région dans un pays anglais (des milliers d'établissements en Angleterre proposent ce genre de formation)... Formation + emploi "clé en main" : combien de nos jeunes chômeurs pourraient travailler avec ce projet ? 
 
Nous comptons parmi nos adhérents des passionnés d'anglais de tout âge, qui se feraient un plaisir d'aider la Région et le rectorat à mettre en place ce projet. Reste à La Région et au Rectorat d'avoir réellement envie de construire un vrai programme efficace et d'y mettre les moyens nécessaires pour créer de l'emploi pour nos demandeurs d'emploi, un emploi indispensable pour donner à tous nos élèves de primaire une nouvelle façon d'être bilingue sans s'en rendre compte... 

Eveil citoyen 974



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN