sak ifé nout jordu ék nout demin

Le Crous ? Pas une préoccupation de Mme Dindar !


Courrier des Lecteurs
Mercredi 11 Avril 2012


Il y a quelques jours, sur la radio de service dit public, j’ai entendu quelque chose d’assez surprenant. Etait invité François Bayrou et ses soutiens locaux. En contradicteur, l’association RSKP.

"Ce sont des jeunes universitaires, diplômés mais au chômage qui travaillent sur l'avenir de La Réunion. Ils ont une colère légitime", jugeait Nassimah Dindar, en présentant ces jeunes à François Bayrou.

Et je peux comprendre la colère de ces jeunes, lorsqu’ils ont posé la question du Crous.

Ces jeunes ont reproché à la président du Département son absence d’implication dans le Crous. Réponse de Nassimah Dindar : le Crous, ce n’est pas de la compétence du Département, nous on s’occuper des collèges.

Si l’assertion est vraie sur la forme, sur le fond, c’est une toute autre histoire. Car le conseil général a un siège au conseil d’administration du Crous.

Ce siège est occupé par un certain Bruno Mamindy-Pajany, vice-président délégué à l’Éducation.

Les jeunes reprochaient l’absence fréquente de l’élu du Département.

Il y a comme un problème de cohérence ; si la jeunesse est une priorité pour la présidente du Département, à ce titre, elle doit faire en sorte que ces vices présidents remplissent leurs fonctions et siègent dans les instances dans lesquelles ils ont été nommés.

A moins que cette jeunesse, selon madame Dindar, ne soit que celle fréquentant les collèges. Si le Département de madame Dindar estime que la seule jeunesse dont elle doit s’occuper est celle fréquentant les lycées… pourquoi ne pas avoir dénoncé la nomination d’un conseiller général au Crous ?

Avec ce type de raisonnement, il est bien évident que les jeunes du RSKP ont tous les motifs d’être en colère.

Sandrine Manon



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"