sak ifé nout jordu ék nout demin

Le CRAN communique


Citoyen
Mercredi 6 Avril 2016


Le CRAN Réunion s’était indigné des propos tenus par le journaliste M. Eric LAINE au journal télévisé de 19 h 00 de Réunion 1ère  au soir du 10 mars 2016. Un enfant avait été  sauvagement agressé sexuellement et abandonné à Sainte-Marie. A l’antenne, ce journaliste confiait aux téléspectateurs de Réunion 1ère  que le présumé agresseur de l’enfant était un homme « de type Kaf ». Cela constitue un manquement déontologique gravissime pour une chaine publique. Le CRAN Réunion a saisi le CSA (Conseil Supérieur de l’Audio Visuel Réunion/Mayotte). Une délégation du CRAN a été auditionnée le mercredi 30 mars 2016. L’instruction de ce dossier est en cours par cette autorité française de régulation de l’audiovisuel. Par ailleurs,  nous regrettons que les trois paramètres du circuit de l’information n’aient pas été respectés par Réunion 1ère, ainsi que le journaliste M. Eric LAINE : la recherche de l’information, la mise en forme de l’information et la diffusion de l’information. Nommer l’appartenance ethnoculturelle d’une personne n’est pas déontologiquement acceptable, surtout dans un contexte judiciaire où il n’y avait pas d’avis de recherche officiel. Aucune réquisition de la police sur les médias, on était en dehors du cadre légal. Le CRAN Déplore que le « sensationnel journalistique » se soit substitué au respect et aux droits des personnes. Et quoi de plus percutant que de jeter un Kaf en pâture à l’opinion publique. En espérant que ce manquement journalistique ne soit qu’un épisode malheureux pour Réunion 1ère Télé. 


Le Responsable du CRAN Réunion

Erick Murin



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers