sak ifé nout jordu ék nout demin

LE PIEGE SE REFERME SUR FRANCOIS HOLLANDE


Citoyen
Samedi 26 Juillet 2014

(Hollande) il est en passe de perdre son grand pari politique d’inverser la courbe du chômage !


LE PIEGE SE REFERME SUR FRANCOIS HOLLANDE


Le chômage est en hausse «  de 0,9% en mois et de 1,6% en 12 mois » nous annonce pole emploi ce vendredi 25 juillet 2014.
« 136 060 personnes sont à la recherche d’un emploi à La Réunion ».
« Un malheur n’arrive jamais seul », après l’annulation de la visite du Président de La République, ces 136 060 personnes, qui elles aussi, attendaient Le Chef de l’Etat, voient de nouveau, la courbe du chômage ne pas s’inverser.
Comme elles, Le Collectif 974 attendait particulièrement François Hollande, sur ce dossier.
Une promesse fragilisée
La promesse de François Hollande est fragilisée par cette nouvelle hausse du chômage :
 La tendance n’est pas modifiée en faveur de sa politique et l’inversion du chômage sur laquelle il s’est engagé ne voit pas le jour une fois de plus !
Au contraire, on nous annonce une évolution des demandeurs d’emploi : Que devient « la politique du gouvernement pour les jeunes » ?
L’inversion n’est toujours pas amorcée, et François Hollande ne se comporte pas comme un Président à la hauteur de la situation…
Pour Le Collectif 974, la politique menée par Le Gouvernement ne permet pas d’améliorer les choses.
Si l’on veut inverser la courbe du chômage, il faut encourager les investisseurs et soutenir davantage, les T.P.M.E …
A La Réunion, la relance de grands chantiers peut y contribuer, notamment à travers le soutien au B.T.P et par « la construction de logements intermédiaires »…
Si Le gouvernement veut utiliser « la méthode Coué », il n’en reste pas moins qu’il en est loin, très loin conclut le Communiqué.
P. Le Collectif 974
Samuel Mouen

Info Run



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers