sak ifé nout jordu ék nout demin

Joseph Boyer répond à Kora-ly Payet


Courrier des Lecteurs
Vendredi 21 Octobre 2011


J’ai lu avec attention votre prose, et avec encore plus de minutie votre courrier dans lequel vous évoquez les recrutements. Je dois vous dire que je ne partage en rien votre analyse.

Je partage les idées de ce mouvement que l’on appelle généralement centre droit et que vous glosez dans vos courriers. Les interprétations et les suppositions que vous formulez ne semblent fondées sur aucune réalité politique.

J’adhère à la démarche que Mme Dindar présidente du Conseil général de La Réunion lorsqu’elle a créé cette nouvelle droite sociale avec Monsieur Ibrahim Dindar.

Vous raillez cette initiative et le rapprochement ainsi construit avec les idées politiques de Monsieur Jean-Paul Virapoullé. Mais, parce que vous êtes ancrée dans une logique de parti, vous mésestimez ce rapprochement.

Il eut été plus honnête de rappeler que Mme Nassimah Dindar et Monsieur Ibrahim Dindar n’ont jamais, depuis qu’ils militent, leur conviction et leur sensibilité ; celles-ci penchent vers la droite. Mais il me semble que c’est ce que vous n’admettez pas.

Pourtant, vous admettez, tout en le raillant, que Jean-Paul Virapoullé est de droite.  mais la droite qu’il revendique et porte n’est pas similaire aux idéaux assumés par l’UMP. Il serait peut-être trop commun de dire qu’il a enfin compris qu’il n’avait rien à voir avec l’UMP.

Vous dénoncez le rapprochement de Mme Dindar avec Monsieur Virapoullé, en l’illustrant de façon anecdotique : la présomption d’embauche de Monsieur Groven au cabinet de la présidence du conseil général.  Cela a donné lieu à des réactions politiques en chaine, que je juge, en ce qui me concerne, assez grotesques.  Peut être eut-il été là aussi plus honnête de vous renseigner sur les compétences que revêt Monsieur Groven.

Il est fort dommage que vous n’ayez pas poursuivi votre analyse et ne soyez pas allée plus loin dans la publication d’information. Dans un souci d’objectivité, il m’eut semblé intéressant que vous expliquiez aussi que d’autres recrutements sont à l’étude au conseil général.

Devant votre carence, je me vois dans l’obligation d’expliquer que l’arrivée potentielle de Monsieur Kwanchee au poste de directeur général des services est là aussi une ouverture politique. Je ne vous ferais pas l’injure de vous préciser que Monsieur Kwanchee est un proche de Monsieur Jean-Claude Fruteau.

Il serait appelé à remplacer Madame Tréjault qui officie à ce poste de façon intérimaire. Il est de notoriété publique que Madame Tréjault est elle plus proche de Monsieur Gilbert Annette.

Je ne comprends donc pas votre déchainement pour dénoncer l’embauche potentielle de Monsieur Groven, homme compétent et de conviction similaire à celle de Madame Dindar à un poste qui est d’une importance moindre que celui qui devrait échoir à Monsieur Kwanchee, dont l’appartenance politique n’est pas en osmose avec celle de Madame Dindar.
J.Boyer




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"