sak ifé nout jordu ék nout demin

Jean-Paul Virapoullé : "Anne-Marie Payet œuvre pour la santé"


Édito
Jeudi 4 Août 2011

Pressé d'un côté par les vendeurs de tabac à prendre ses distances avec Anne-Marie-Payet à l'origine de leur souci, Jean-Paul Virapoullé, s'il comprend les inquiétudes des vendeurs de tabac qui "défendent leur outil de travail", met aussi l'accent sur "l'excellent travail de la sénatrice en matière de santé".


Jean-Paul Virapoullé : "Anne-Marie Payet œuvre pour la santé"
Jean-Paul Virapoullé avance avec prudence sur le fil qui lie les commerçants et la parlementaire Anne-Marie-Payet : l'instauration et la délivrance d'une licence tabac. L'entrée en vigueur de cette loi qui a pour objectif de règlementer la vente du tabac, et à terme de réduire le nombre de points de vente.

"J'ai rencontré des commerçants et des représentants de syndicats, tous m'on dit les conséquences de l'application de la loi Payet, dans le devenir de leur commerce. La crainte des vendeurs de tabac est réelle. Je comprends qu'ils se battent pour sauvegarder leur gagne-pain et le devenir de leur famille", explique Jean-Paul Virapoullé.

"La mobilisation justifiée des commerçants, ne doit pas occulter un élément essentiel : l'amendement Payet a un objectif louable, la santé publique. Cela concerne beaucoup de jeunes. Anne-Marie Payet œuvre pour la santé".

"La sénatrice ne travaille pas contre l'économie locale, elle tente juste de définir un cadre réglementaire et ce pour tenir les jeunes et un maximum de personnes, loin du danger que représente le tabac. Ce n'est pas simple de trancher dans cette opposition".

"Je crois qu'aujourd'hui, il y a une réflexion à mener. Et quelle que soit la décision, il sera difficile de satisfaire tout le monde".




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit