sak ifé nout jordu ék nout demin

Info Plus du vendredi 18 mai 2012


INFO PLUS
Vendredi 18 Mai 2012


Info Plus du vendredi 18 mai 2012
info_plus_du_18_lai_2012.mp3 Info Plus du 18 lai 2012.mp3  (1.55 Mo)

Bonjour à tous

Et si la Droite au Tampon retirait aussi sa liste de la municipale anticipée à venir ?

 Nathalie Bassire a sans doute pris la meilleure décision qui s'imposait à elle, vu le contexte dans lequel, la Droite l'envoyait à la bataille ou à l'abattoir.

Seulement, c'est aussi elle qui est pressentie pour conduire la liste de la Droite à la municipale anticipée à venir.

Sera-t-elle soutenue de la même façon par le groupe de 28 ? Entre surprise et mauvaise stratégie, la Droite s'est ridiculisée…

Le retrait de Nathalie Bassire des Législatives dans la troisième circonscription, aura des conséquences particulières, sur la crédibilité de la Droite dans cette campagne électorale en cours, pas seulement au Tampon ou dans la troisième, mais sur toute La Réunion.

Comment le parti qui a été au pouvoir pendant dix-sept ans, qui est l'un deux partis politiques de notre pays, peut ne pas avoir un(e) candidat(e) dans une circonscription ?

Ce retrait confirme aussi l'unité de façade entretenue par les responsables de la Droite locale.

Cette unité de façade a tenu jusqu'au second tour de l'élection présidentielle. Les ténors de la Droite, en désaccord avec les stratégies de Didier Robert, sont cinglants. "Didier Robert paye ses choix personnels".

Il y a ceux qui trouvent que le président de la Région Réunion est trop généreux avec la mairie PS de Saint-Denis et Saint-Joseph.

 Et, il y a ceux qui n'apprécient pas sa proximité avec le socialiste Jean-Jacques Vlody, au Tampon.

Ce retrait va aussi exacerber les tensions qui existent au sein du groupe de 28. Les éditorialistes, les observateurs et les politiques de tous bords, ont annoncé l'implosion de la Droite en métropole et à La Réunion, après le renouvellement de l'Assemblée nationale.

La possible défaite des Législatives, après celle de l'élection présidentielle, devrait est le point de départ d'une remise en cause, et du renouvellement de la classe politique.

A La Réunion, Didier Robert avait dit au soir de la défaite de Nicolas Sarkozy face à François Hollande, "La refondation de la Droite, c'est un de mes objectifs".

La refondation de la Droite implique une redistribution du leadership. Sur ce point, la contestation silencieuse, jusqu'à la présidentielle, commence à se faire entendre. Les résultats des candidats de la Droite sont désormais très attendus.

Car, il y a ceux surtout issu de l'UMP, le parti de Didier Robert, qui contestent le pouvoir du président de La Réunion en confiance...




      Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2013 - 01:00 Des Réunionnais encore victimes d'arnaques sur le net