sak ifé nout jordu ék nout demin

Info Plus du jeudi 31 mai


INFO PLUS
Jeudi 31 Mai 2012


Info Plus du jeudi 31 mai
info_plus_du_jeudi_31_mai.mp3 Info Plus du jeudi 31 mai.mp3  (2.28 Mo)

Bonjour à tous !

UMPCR contre UMPS, Paul Vergès contre Didier Robert, objectif : Matignon III

Pire que "La conquête", plus que fort que "Le Parrain", encore plus terrifiant que "Massacre à la tronçonneuse", voici : Matignon III. Avec Paul Vergès et Didier Robert, dans les rôles principaux. L'UMPCR et l'UMPS dans le rôle des partenaires trahis. Et toujours La Réunion, dans celui de cocu. La sortie du film sur petit écran, est prévu au soir du 17 juin. Juste après, La Réunion aura le choix entre"le tram-train sifflera trois fois" ou "Président malgré lui".

Qui a dit que nos politiques ne changeaient pas ? C'est faux ! Si en métropole, il y a la Gauche et la Droite, à La Réunion et c'est une tradition, les alliances se font, se défont et se refont. C'est un mouvement perpétuel. Alors que l'on pensait que l'élection de François Hollande allait "booster" la Gauche, et la défaite de Nicolas Sarkozy allait imposer une refondation de la Droite, au sortir des Législatives, La Réunion verra revenir l'UMPCR et l'UMPS. Classique.

La politique, c'est comme faire un film. Vous prenez un ou deux scénariste(s). Prenons au hasard Paul Vergès et Didier Robert. Un ou deux metteur(s) en scène. Prenons au hasard Paul Vergès et Didier Robert. Un ou deux réalisateur(s). Prenons au hasard Paul Vergès et Didier Robert. Un ou deux acteurs principaux. Prenons au hasard Paul Vergès et Didier Robert.

Ce film est à l'affiche à La Réunion depuis 2007. intitulé : Matignon I . En 2010, il y a eu Matignon II avec en sous titre, la revanche des rescapés de Bœuf-Mort. Selon Paul Vergès, Matignon III est déjà en tournage. Il aurait le soutien d'un nouveau producteur, un certain François Hollande, un jeune premier qui a quitté sa Corrèze pour réussir à Paris. Il vient d'ailleurs d'acquérir (ou conquérir) le palais de l'Elysée.

Dans Matignon III, Paul Vergès jour le rôle d'un "parrain", il se serait inspiré d'un parrain de l'Est. Le "parrain", il est en train de faire une offre à une partie de la Droite, "une offre qu'elle ne pourra pas refuser", "l'aider à se débarrasser de l'acteur du film : "Président malgré lui", un jeune qui promettait à ses débuts selon des cinéphiles, mais qui est encore revenu sans avoir décroché un prix à Cannes.

Ces deux acteurs principaux à l'affiche, ne remplissent plus les salles. Le scénario, c'est du déjà vu : en mettre plein la vue. Les dialogues ne changent pas. L'histoire se répète, ce sont toujours les mêmes qui sont cocus, à Gauche, c'est le PS, à Droite, c'est l'UMP. L'UMP du Sud a une relation adultérine et cachée avec le PS, alors que l'UMP "gaulliste" s'est laissée séduire par la promesse du parrain, d'écarter des affaires, l'autre acteur principal.

UMPCR contre UMPS. Ce sera l'affiche de l'après Législatives. Plusieurs films y sont programmés : "Rends-moi mon tram-train" ; "La conquête" ; "L'attaque du Trans Eco express" ; "Paul, Gilbert, Didier et les autres" ; "L'emmerdeur" ; "Le père Noël est une ordure" ;  "Chaudron, les raisons de la colère" ; "L'arnaque" ; "Toucher pas au grisbi" ; "Prend l'oseille et tire-toi" ; "Papy fait de la résistance" ;  "Le sale air de la peur" ; "Arrête ou je fais un malheur", un fiction avec 800.000 figurants réunionnais...




      Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2013 - 01:00 Des Réunionnais encore victimes d'arnaques sur le net