sak ifé nout jordu ék nout demin

Freddy Samy : "J'ai brisé toutes mes chaînes"


Invité(e)
Vendredi 16 Août 2013

"La Réunion doit s'affranchir de toutes les contingences de son passé colonial et post-colonial. Le développement économique et social passe par une refonte globale et profonde de nos structures et des outils utilisés jusqu'ici. N'ayons plus peur de regarder tout ce qui est désuet et de changer tout ce qui n'est plus efficace".


Freddy Samy : "J'ai brisé toutes mes chaînes"
Votre mouvement, le Rassemblement respect réunion (RRR), la nouvelle Droite, se situe où sur l'échiquier politique ?
Vous ne posez pas la bonne question. Ce n'est notre position politique qui est importante, c'est ce que nous voulons apporter à notre société réunionnaise. Le RRR veut incarner la nouvelle droite : divers droite et centre droit, aussi bien dans la méthode que dans la conception de la politique.

C'est-à-dire…
Il ne doit pas y avoir de tabou dans la réflexion que nous menons. Nous voulons d'abord identifier tous les obstacles à notre développement : institutionnel, structurel, conjoncturel, culturel, économique, social… Il faut cesser d'avoir peur du passé, du présent, des épouvantails ou de son ombre. Ce n'est qu'à partir d'un vrai diagnostic que l'on peut déterminer le ou les remèdes efficaces.

A vous entendre, les vrais obstacles au développement économique et social de La Réunion, sont les comportements liés à notre passé ?
Cette certitude n'a rien d'exceptionnel, ces obstacles sont même naturels. Comment peut-il en être autrement avec l'esclavage, l'engagisme, le colonialisme, l'assistanat… La Réunion est toujours enchaînée à son passé, à son histoire. Peu de Réunionnais sont parvenus à se libérer du carcan statutaire ou institutionnel, de la peur du largage et de l'indépendance…

Et vous ?
J'ai passé cette étape, j'ai brisé toutes mes chaînes. Avec mon parti, nous réfléchissons sur les changements nécessaires, et ce à tous les niveaux. C'est aujourd'hui indispensable, si nous voulons offrir de l'emploi pérenne à nos enfants, et non plus des contrats aidés sans lendemain. La Réunion a depuis plusieurs années déjà du savoir, un savoir-faire, des étudiants qualifiés et diplômés… Notre île est une région à part entière de la France.

Qu'est-ce que cela implique pour vous ?
Cela implique que notre région mono-départementale doit cesser de se considérer comme un boulet pour la métropole. La Réunion est le porte-drapeau français dans cette zone. Nous devons assumer cette responsabilité, et produire des richesses, développer la coopération, échanger nos connaissances avec à nos voisins, toujours avec respect et humilité. La Réunion doit exister à travers ses actes et ses actions, et hisser avec dignité et honneur les couleurs de la France dans cette partie de l'océan Indien.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par valsou le 13/04/2011 12:23
mi comprends poukoué domoun la pas vote pou ou. Peu etre un jour l'esprit va ouvert...

2.Posté par valsou le 13/04/2011 21:40
rectificatif : mi comprends PAS poukoué domoun la pas vote pou ou!

3.Posté par lamouk le 08/08/2012 22:09
pa verges la anvoy sa po fé lo sikré ?

4.Posté par langue de bois le 16/08/2013 04:14
C'est de la langue de bois, comme les autres.....
structurel, conjonturel, emplois pérennes, mais oû sont les solutions?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >