sak ifé nout jordu ék nout demin

FABULEUSE RÉFORME DES RYTHMES


Citoyen
Samedi 20 Septembre 2014

"J’en ai marre, j’en peux plus. Cette réforme n’est pas qu’un changement de rythmes scolaires. C’est aussi et surtout une vraie connerie. Qu’on balance une réforme pour que les élèves puissent avoir des semaines plus lissées, pour que les élèves puissent sortir de l’école plus tôt pour pratiquer des activités de qualité, pour que les élèves puissent bénéficier de journées de classe moins longues pour accumuler moins de fatigue, je dis OUI !


Mais c’est FAUX !

Et j’en ai la preuve : certaines écoles françaises ne pratiquent pas ces rythmes scolaires, mais ont mis en place un rattrapage des heures d’activités sur une demi-journée. Pour exemple, ça peut donner :
LUNDI journée complète comme l’année dernière (8h30-11h30 puis 13h30-16h30), MARDI journée complète again, mercredi matin (8h30-11h30) puis jeudi matin (8h30-11h30) puis vendredi toute la journée. Ceci est un exemple de ce qui est possible de mettre en place désormais dans l’esprit de la réforme.

L’ESPRIT DE LA REFORME ???
On rembobine : cette réforme avait pour but d’alléger les journées de classe.

Donc, là, t’es un élève, on te bourre le crâne trois jours par semaine, à l’ancienne, 6 heures par jour, on te fait venir une demi-journée le mercredi matin, on te fait revenir le jeudi matin avant de te lâcher l’après-midi entière dans le grand bain des activités de qualité. Au choix, tennis de table, foot, théâtre, musique pour les plus chanceux, et pour les autres dessin, jeux collectifs sous le préau miteux, mal chauffé, voire carrément ouvert, ou jeux de société dans des classes réquisitionnées, vidées de leurs enseignants.
Et pour le bas-peuple, garderie! Wooow! La classe.
Et cerise sur le gâteau, la garderie est parfois payante !
Extraordinaire !

Et enfin (désolé pour les divagations), tu termines ta semaine complètement tordue par un vendredi plein, juste avant le week-end. Okaaay… Donc, PLEIN – PLEIN – MOITIE – MOITIE – PLEIN. Semaine idéale pour les élèves.

Autre preuve :
toujours dans la catégorie des écoles françaises favorisées : les écoles privées.
Personne ne se demande pourquoi ces écoles de plus en plus attirantes n’appliquent pas les nouveaux rythmes (seulement 10% d’entre elles appliquent les nouveau rythmes !) ?

Quand même, pour ceux qui ne le savent pas, ces écoles, majoritairement sous contrat, sont financées et entretenues par l’Etat et les collectivités territoriales, de la même manière que pour les écoles publiques.
Les enseignants y sont d’ailleurs aussi rémunérés par l’Etat.

Si cette réforme est si belle, si parfaite, on peut m’expliquer pourquoi les écoles privées ne foncent pas têtes baissées ?

Non parce que soit les responsables du privé se foutent de leurs élèves en ne pensant qu’à sauver leur mercredi, soit ils ne souhaitent tout simplement pas investir massivement pour installer des activités de fin de journées et rouvrir les portes de leurs écoles le mercredi (et oui, ça coûte d’ouvrir un jour de plus!) pour rien.

J’ai ma petite idée…
 
Alors pourquoi des écoles à deux vitesses ?
Qui va enfin prendre la parole pour dénoncer ces injustices?"

La suite ici

Merci à DP…

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN