sak ifé nout jordu ék nout demin

Dis leur !


Courrier des Lecteurs
Dimanche 10 Juillet 2011

C'est quand même pas le moindre des paradoxes de notre société. On va traquer le moindre pied de zamal au fin fond des ravines à grands coups d'hélicoptères et les revendeurs d'alcools et de tabac ont pignon sur rue! leurs marchandises aux étiquettes brillantes s'étalent dans toutes les boutiques à la convoitise de tous et plus particulièrement des jeunes que la curiosité aiguillonne!


Si on a pu croire par le passé que le tabac et l'alcool avait quelques vertus on sait pertinemment aujourd'hui que ce sont des poisons! Comment des institutions consulaires, des syndicats, des politiques, peuvent-ils s'opposer à des mesures de salubrités publiques! Comment les organismes régionaux, nationaux, chargés de la santé, peuvent-ils fermer les yeux sur la teneur excessive en sucre, en graisse, des aliments proposés à la vente ici! La spécificité pour le mieux disant : oui. Pour le moins disant : non !

Jean-Pierre Espéret



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"