sak ifé nout jordu ék nout demin

Dakwor ek vou Misié Bwana GIMENEZ !


Courrier des Lecteurs
Lundi 16 Avril 2012


Un certain Francis Gimenez dans un récent courrier s’est senti investi d’une mission divine pour dénoncer, non pas le fond des propositions et positions du Vice-président Pierre Vergès sur la question de la vie chère, mais sur sa personne et l’attaquer personnellement.

Il est intéressant d’analyser le comportement psychosociologique d’une telle réaction sortie d’un autre âge, d’une autre époque qu’on croyait révolue.

Tout d’abord, quand on veut tuer son chien (ou son nègre ?) on dit qu’il a la rage. C’était exactement la position des racistes des tenants du régime d’Apartheid en Afrique du Sud à propos de Nelson Mandela (condamné à plus de 27 ans de prison pour acte de terrorisme…). Comment faire confiance à un terroriste, un bagnard, un Noir, alors que celui-ci avait « quand même » des idées progressistes…

Que dire aussi de tous ces illustres hommes politiques durant la colonisation en Afrique et ailleurs condamnés pour des prétextes futiles mais dont les raisons sont éminemment politiques. La liste est longue.

Que dire de Paul Vergès, condamné à plusieurs reprise ? Son crime ? Avoir publié des articles de presse du journal  Le Monde dans le journal Témoignages.
Faut il, alors que l’on a été condamné il y a plus de quinze ans, sans aucune preuve matérielle, mais suite à des accusations mensongères téléguidées, mettre en place la peine de mort politique ?

Je dirai en des termes très simple à M. Gimenez : OUI MISSIE BWANA GIMENEZ ! Moi pa assé gagné le coup, faut tapé moi encore, encore et encore !

J. Roche, Le Port



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 16/04/2012 07:13
"Que dire de Paul Vergès, condamné à plusieurs reprise ? Son crime ? Avoir publié des articles de presse du journal Le Monde dans le journal Témoignages. " Ok, anon armonte inpé plis dan lo temps, ziska lamisti... aprè ou pé kozé, par ekzanp de la fameuse main noire etc...
Nou nora tout vu, un non-koupab kour kasiète, in kasiète spésiyale, lo fèt ke li la fé apèl ali san honte Cimendef, la poliss la kabaye ali carfour la Plaine la larg ali toudeswite in kar dère apré, é sir orde de ki ??? san doute parske li inosan, avan lo zuzman minm. In moman doné, J. Roche lo Port i fo arète kass le kuy pou andor domoune. Apré awar konpare ali a Cimendef, koman ou pé ozé faire une similitude avec le noble combat de Nelson Mandela, avec la fuite du Ti Pierre pour le détournement de la Riv. des Galets - la té pa in konba politique, lété zistwar pépète, lamoné kwa. I fodra zot i lève granmatin pou fé krware domoune la Réniyon, Ti Pierre la finn vnu in nwar konm Mandela, i rosanb pa ditou, i tire plito koté asiatique, konm kamarade lo PCF la di son papa en 1969, kan lo Potpaul té vé ète kandida zlèksiyon prézidansiyèl..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"