sak ifé nout jordu ék nout demin

Affaire DSK : un miracle inespéré tombé du ciel !


Courrier des Lecteurs
Lundi 4 Juillet 2011


Les mensonges, les spéculations et les complots tombent… Pour dire des choses sans aller jusqu'à imaginer que l’entourage de DSK possède des pouvoirs insoupçonnés, la Fondation France Outre incite à apprendre et à puiser dans la source extraordinaire des institutions judiciaires américaines…

Réagissant devant ce retournement rocambolesque de situation dans ce que l’on a appelé jusqu’ici, «l’affaire DSK», la fondation n’est pas heurtée de voir un homme public retrouvé sa dignité et de la hauteur dans un scénario qui laissait plus de place aux spéculateurs et aux affabulateurs de circonstance…

Les sorciers de services n’ont pas échappé à la force des inconnus des faits passés à la moulinette…
Des faits, qui sont tout, sauf une loterie souligne la Fondation…

Ici, la Fondation met l’accent sur l’intelligence des américains et la clairvoyance des français, beaucoup de français…

Sans comparer le système américain à un autre, la Fondation estime qu’il y a lieu de s’inspirer de certaines de ces procédures et de tirer les enseignements en matière d’Ethique et de Morale dans la Vie Publique au delà de tout parti pris et de tout ce dont beaucoup de Médias se sont fait l’écho au détriment des faits…

Il y a une réalité des faits, mais il reste aussi le ou les comportements de DSK souligne également la Fondation France Outre Mer.

Sans démontrer le préjugé d’innocence de DSK, la Fondation affirme qu’il n’y avait pas des vérités dans «l’affaire DSK» mais bien une vérité !

Un miracle inespéré tombé du ciel qui permettra à DSK de se reconstruire une nouvelle existence plus respectueuse de la vie publique en général, et, particulièrement des femmes, de toutes les femmes malgré toutes les accusations qui s’effondrent aujourd’hui.

Pour la Fondation, au-delà du préjudice causé à DSK, celui-ci peut remercier le ciel et regarder ses détracteurs les yeux dans les yeux…

Les Détracteurs qui ‘l’ont enterré vivant et quelques chroniqueurs et commentateurs qui, sans doute, auront à réviser leurs lectures et leurs plans conclut la Fondation si les informations rendues publiques par le "New-York Time" sont vérifiées.

Aussi, cette «affaire DSK», conforte la Fondation dans son rôle de pilote et de sentinelle pour la Moralisation de la Vie Publique en général et de la Vie Politique en particulier.




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"