sak ifé nout jordu ék nout demin

Un des enjeux des Législatives : les Municipales de 2014 à Saint-Denis, presque tous les candidats sont déjà en course


Citoyen
Vendredi 1 Juin 2012

Si l'on excepte Michel Lagourgue, suppléant de Nassimah Dindar, candidate du Modem, et Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, la plupart des concurrents pour les Municipales de 2014, feront le dimanche 10 juin, un test grandeur nature lors du premier tour des Législatives. Même si le contexte sera différent, ce scrutin donnera les premières tendances, et définira l'opportunité de la candidature de Pierre Vergès et de Didier Robert pour 2014.


Un des enjeux des Législatives : les Municipales de 2014 à Saint-Denis, presque tous les candidats sont déjà en course
Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, l'a dit et répété, il sera candidat à sa succession en mars 2014. Didier Robert l'a dit et répété, il ne sera pas candidat aux Municipales de 2014 à Saint-Denis. Pierre Vergès l'a dit et répété, il inscrit sa candidature aux Législatives dans la première circonscription, "dans le temps, au moins jusqu'à 2014 et sans doute au delà". Michel Lagourgue l'a dit et répété, il sera le candidat du Centre dans deux ans. C'est son objectif.

Quelle sera alors la position de René-Paul Victoria ? Celle-ci sera sans doute déterminée par son score aux premier et second tours des Législatives. Le candidat UMP est passé en force et a imposé sa candidature à Droite. Gaulliste, fidèle à son étiquette UMP et homme politique modéré, au moins en apparence, l'ex-maire de Saint-Denis, sera selon les premiers sondages non publiés, dans le trio de tête au soir du premier tour de ces Législatives. Mais quelle sera sa réserve de voix pour le second tour ? Sans doute les abstentionnistes.

Pour Ericka Bareigts, la candidate de la mairie, et Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, que les sondages placent également dans le trio de tête, les données seront différentes. Celle qui sera devant l'autre, sera en ballottage favorable. L'une se désistera pour l'autre. Cela explique la "grosse" campagne que mènent les deux femmes. Ericka Bareigts a un autre atout : le désistement républicain à Gauche. Pour ce qui est de Pierre Vergès, allié naturel, ce n'est pas encore fait. Le candidat communiste "s'inscrit dans un accord de partenariat global pour le second tour des Législatives".

En fait, les deux inconnues de l'équation des Municipales de 2014, ne participent pas à ces Législatives. Il y a d'abord Michel Lagourgue. Celui qui se fait toujours l'avocat du diable lorsqu'il faut défendre le Centre ou le Modem, et a passé son tour lors de ces Législatives, s'est placé dans les conditions optimales pour gagner la mairie en 2014. Le suppléant de Nassimah Dindar partira cette fois-ci avec le soutien de la présidente du Conseil général, comme cela a été précisé dans un accord écrit.

L'autre inconnue de l'équation, c'est bien sûr Didier Robert. Le président de la Région Réunion a été sollicité par sa majorité régionale pour être le candidat de la Droite, aux Législatives dans la première circonscription. Le patron de La Réunion en confiance, a évité le passage en force. Il sera sans doute très attentif au résultat de René-Paul Victoria. L'ancien maire le sait. René-Paul Victoria joue sa légitimité pour les Municipales de 2014, au cours de ces Législatives. Didier Robert aussi…




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 01/06/2012 04:05
On verra bien qui sera le prochain maire de Saint Denis . A ce jour tous les prétendants cités pas sûr qu'on les retrouvent en Mars 2014 aux municipales beaucoup d'H20 couleront sous les ponts !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers