sak ifé nout jordu ék nout demin

Sainte Suzanne : une équipe municipale à l'eau...


Invité(e)
Lundi 24 Septembre 2012

8 millions d'euros ont été pris sur le budget des collectivités pour construire le centre nautique de Sainte Suzanne. Ce stade en eaux vives situés au Bocage divise la population qui s'interroge sur le bien fondé et le coût excessif d'entretien de cet équipement situé à proximité d'une rivière souvent en crue et surtout devant l’absence de pont sur le radier qui jouxte.


Plateau sportif à l'abandon dans un quartier populaire.
Plateau sportif à l'abandon dans un quartier populaire.

Mais devant la situation économique et sociale de la commune, cette construction de ce centre nautique répond t-elle véritablement aux attentes de la population de Sainte Suzanne?

 

Sainte Suzanne de part sa proximité avec le chef-lieu est confrontée à une augmentation de sa population. Cette augmentation induit un besoin croissant d’infrastructures et de services, en particulier d'infrastructures sportives, de loisirs et culturelles.

 

Les chiffres de la délinquance recueillis auprès de la gendarmerie et la police municipale sont alarmants et inquiètent de nombreuses familles dans les quartiers.

 

Ces familles, je les ai rencontrées.

Elles constatent le manque d’infrastructures ludiques et sportives dans la commune. Dans la plus part des quartiers, les jeunes sont livrés à eux mêmes avec toutes les déviances que nous observons dans les colonnes des faits divers.

 

«Il y a beaucoup à faire en matière de jeunesse ici. Il y a de plus en plus de jeunes qui traînent, qui ont peu de choses à faire. Pendant cette période de vacances, la mairie aurait pu mettre en place une gestion des vacances, plus centre de loisirs… Les deux fléaux pour la jeunesse ici sont l’alcool et le vol. S’il y avait une véritable politique en faveur de cette jeunesse de la part de la mairie, les jeunes n’auraient pas besoin de se saouler tous les soirs ou de voler pour avoir de l’argent», souligne Brigitte, une habitante de Bras Pistolet.

 

La réalisation de ce stade en eaux vives, infrastructure d’envergure régionale, ne doit pas occulter les manquements graves de cette équipe municipale en matière de réalisation d'infrastructures pour sa population.

 

Combien d'infrastructures de proximité aurait-on pu réaliser avec ces 8 millions d'euros?

Combien de projets ludiques, pédagogiques, sociaux auraient pu voir le jour avec les 650 000 euros de frais de fonctionnement par an, soit un peu plus de 455 SMIC ?

 

 

 


Cette municipalité méprise les jeunes et les familles de Sainte Suzanne.

 

Où sont les aires de jeux ?

Où sont les bibliobus ?

Où sont les équipements sportifs tant réclamés par les femmes ?

 

Cet argent aurait pu servir à construire davantage de crèches, de maison d'accueil pour les jeunes.

Toutes ces questions sans réponses se justifient par le manque flagrant de réflexion sur la politique sociale et de jeunesse pour Sainte Suzanne.

 

Nous comprenons alors pourquoi lors du reportage TV sur le stade en Eaux Vives, le président de la CINOR a tourné le dos aux caméras. Difficile pour lui de répondre à toutes ces questions qui montrent que ce projet a été construit pour favoriser une petite élite.

Dans ce cas la fuite loin des caméras reste la seule façon pour le maire de sauver ce projet pharaonique qui est sur un bateau qui déjà prend de l'eau.


Village Desprez: un grillage dangereux qui entoure le plateau sportif délabré.
Village Desprez: un grillage dangereux qui entoure le plateau sportif délabré.

Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par OTE KAN MEME le 25/09/2012 16:49
Comment osez vous vous elever contre ce projet alors que vous l'aviez approuvé en tant que conseillère municipale, et que vous avez voté son financement en qualité de conseillère régionale? Et pire, vous vous êtes pavanée avec Yolande Pausé et Alamelou le jour de la pose de la première pierre...Pourquoi n'avez vous rien dit a ce moment là ? Qu'est qu'il ne faut pas dire ou faire comme élucubrations pour essayer d'exister... Vous êtes absolument pitoyable.

2.Posté par Victor le 27/09/2012 08:48
Effectivement, je ne comprends pas quelles sont les priorités de cette municipalité. Voilà encore un exemple de réalisation de prestige. Mais madame, pourquoi ne vous êtes-vous pas opposée à ce projet alors que vous faisiez partie de le majorité de Mr Gironcel? Vous n'êtes pas crédible.

3.Posté par Sainte-Suzanne le 01/10/2012 16:36
Vous avez pris un temps fou avant de réagir sur ce projet qui ne sert qu'à une infime partie de la population ! Il aurait en effet été bien plus intelligent de trouver une solution pour le radier de Sainte-Suzanne car les embouteillages que cela occasionne par les temps de pluie est quand même plus important que de barboter dans l'eau sur un canoë. Mais pourquoi s'étonne-t-on encore de choses pareilles à Sainte-Suzanne car à chaque élection on promet des choses que l'on ne réalise pas ? Et les gens continuent à voter pour des menteurs ! L'inconvénient c'est que les innocents payent pour les coupables.

4.Posté par zendette le 02/10/2012 23:03
aline ou radote ou koi? ou lété avec le clan la vote ce budget et aujourd'hui ou veut acquitte a ou? ou meme lét présent pour la pose la première pierre arrête déconner espèce menteuse !

5.Posté par zendette le 02/10/2012 23:05
la tête y bloque femme la des fois fais pas un compte avec elle

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger