sak ifé nout jordu ék nout demin

Sainte-Suzanne, Conseil municipal : "Arrête gaspille l'argent des contribuables"


Politique
Samedi 15 Novembre 2014

Pour le Conseil municipal du 15 novembre, plus de 40 points étaient à l’ordre du jour.
En tant qu'élue responsable, mon devoir était d'attirer l'attention de la majorité sur certains points qui méritaient une explication.


Manque de transparence pour les subventions aux associations

Le Maire demande aux Conseillers de voter pour l’attribution de subventions aux associations de la Commune. 9 associations sont concernées. 
Les montants des subventions vont de 50 000€ à 1 000€ pour un total de 95 000€.

Il n’y a aucune information sur les besoins réels des associations, on ne connaît pas la constitution et les actions de ces associations. Il n’y a qu’une liste de noms de ces associations avec en face un montant.


Un équipement d'envergure international dans la main d'amateurs

Un autre point qui a mis le Maire dans l’embarras, c’est l’exploitation du Stade en eaux vives.

Il est proposé un budget prévisionnel de fonctionnement de plus de 500 000 € au débat.

L’objectif de ce budget est d’augmenter la fréquentation de cet équipement.

Toutes les questions posées sont restées sans réponse.

Le directeur a été incapable de renseigner le Conseil municipal sur les chiffres de la fréquentation pour l’année 2014. À moins qu'elle soit si faible que la meilleure réponse était le silence.

Ni de donner quelle fréquentation est visée pour l’année 2015.

Une question sur l’affectation de 5 000€ de formation pour 15 employés est restée sans réponse…

Le directeur finit par dire que le budget prévisionnel a été réalisé par la CINOR…

 

Un équipement d’envergure international laissé entre les mains d’amateurs !


Gaspillage d'argent public

Un autre point qui a été la honte de ce Conseil municipal, Maurice Gironcel demande que ce soient les impôts des citoyens de Sainte-Suzanne qui vont servir à régler les honoraires  des avocats dans une histoire de tracts concernants lui même, Camille Dieudoné et Nadine Damour, sa fille…

N’y a t-il pas des choses plus importantes à régler sur ce territoire ?


Même si je suis dans le groupe de l’opposition, je suis capable tout en jouant mon rôle d’opposante d’être une élue responsable à l’écoute des familles

Il y a des sujets et des projets, portés par la majorité à laquelle je n’appartiens pas, qui conditionnent l’avenir et le bien être des Réunionnais, comme l’amélioration de l’habitat, l’amélioration de la distribution de l’eau, qui justifient un vote consensuel de tous les élus… 

Je me suis désolidarisée à plusieurs reprises du vote frontal politicien dirigé par Daniel Alamélou.

Je voterais tous les projets qui me paraissent apporter un mieux vivre sur le territoire communal.


Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TILOOT le 17/11/2014 18:35
se maire n a rien a foutre de sa population il pense qu' a lui sa fille son partie et tous ses membres il fait tout a sa tète
pendant les élections toutes sorte de promesse après rien du tout combien membres de son partie a t il embaucher
à la mairie la cinor au sidélec toujours avec un gros salaire pensé vous qu' un chef d entreprise a besoin d'un poste
à la cinor et je vous parle pas pour les attribution des marchés dans cette commune toujours la même personne
et pourtant il se trouve pas dans cette commune QUI A EU LE MARCHE POUR LE SERVICE TECHNIQUE A LA
COMMUNE BEGUE
ste Suzanne est la risée de l est habitant de cette commune ouvrez vos yeux nous sommes en 2014
arrêtez de vous faire manipuler pendant les élections par les promesses bidon
QUE FAIT LES SERVICES COMPETENTPOUR CONTROLER LES COMPTES DE CETTE COMMUNE
POUR DONNER UNE VRAIE VERITER A SA POPULATION
PENSER VOUS QUE CETTE COMMUNE A BESOIN DE DEUX DIRECTRICE DE CABINET
UNE SON ANCIENNE COLEGUE DE TRAVAIL ET LAUTRE SA FILLE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue