sak ifé nout jordu ék nout demin

Saint-Paul, Sandra Sinimalé souhaite tuer le père.


Citoyen
Dimanche 30 Août 2015

Alors que la France entière se délecte des aventures de Jean-Marie Le Pen et de sa fille Marine, voici que Saint-Paul devient le théâtre d’un mélodrame inspiré.


Saint-Paul, Sandra Sinimalé souhaite tuer le père.
Depuis l’annonce d’irrégularités concernant son élection au conseil départemental, Sandra Sinimalé voit son confortable siège de la Source prendre la poudre d’escampette.

Comme la Cigale de Jean de La Fontaine en son temps, Sandra Sinimalé se trouve aujourd’hui fort dépourvue. La fille de l’actuel maire Joseph Sinimalé, bien que brillant d’une faible aura au sein du conseil municipal de Saint-Paul semble vouloir tenter le tout pour le tout…
Rien ne semble pouvoir arrêter la soif de pouvoir de l’adjointe de quartier qui, dans un dernier élan, semble prête à dégainer l’une des techniques les plus délicates dans son domaine : le parricide politique.
Sa stratégie ? Bouter Joseph Sinimalé hors jeu en lui brisant sa majorité. Ambitieux ? Plutôt suicidaire diront les observateurs avisés du microcosme Saint-Paulois. 

Et pourtant depuis quelques semaines, Sandra réunirait chaque soir en « missouk » quelques élus de la majorité municipale dans le fol espoir de constituer un groupe dissident lors du conseil municipal du 2 septembre. Voilà que Sandra s’imagine déjà maire de Saint-Paul après s’être projetée présidente du conseil départemental en avril dernier. Douce rêverie ? Probablement mais…

... Dans cette folle aventure digne des aventures de Tic et Tac ( Les rangers du risque), Sandra Sinimalé semble bénéficier d’un soutien de poids : son oncle Jean-Yves Sinimalé.
L’ex-allié du Parti Communiste Réunionnais, qui n’est autre que le frère de Joseph Sinimalé, clame haut et fort depuis son retour en mairie qu’il est le nouvel homme fort de la commune.

Dans le cadre des élections régionales et du soutien de la plateforme de l’ouest à Didier Robert, il enchaîne chaque soir des réunions de cellules qui tournent rapidement à l’auto-promotion. Jean-Yves Sinimalé n’assure pas le service après-vente du président sortant, non, Jean-Yves Sinimalé prépare le terrain pour la suite…

Je tiens d’une source proche du dossier que celui qui se fait appeler « JYS » est dans une démarche de court-circuitage intensif des élus en place, j’en veux pour preuve les nombreux témoignages de Saint-Paulois qui ne souhaitent plus voir personne d’autre que « Dieu le Frère ».
Que dire des autres élus de la « bande » ? Pas grand chose, si ce n’est qu’ils ne semblent pas encore être conscients du traitement que Joseph Sinimalé est en train de leur prodiguer depuis samedi matin.

Pour lire la suite ? Rendez-vous le 2 septembre. Je laisse d’ici-là le soin aux « Tic et Tac » Saint-Paulois de réviser cette maxime : en politique, un parricide n'est efficace, et utile, que s'il est mené à bien rapidement, et discrètement. Laisser la victime gémir pendant des semaines, c'est voir l'opération de liquidation se transformer en périlleux boomerang.

Un Saint-Paulois



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par javel le 01/09/2015 07:26
Quand on a toutes les portes qui s'ouvrent parce que je suis la fille de.... et réagir de la sorte lui vaudrait une belle leçon .
Quand à l'oncle,monsieur moi je,il a l'impression de détenir la science infuse,mais l"écouter donne des démangeaisons.Il se croit maire de Saint-Paul mais il est loin même très loin d'arriver à la cheville de son frère .
Ce qui est navrant c'est qu'au sein de cette équipe il y a des compétences,mais qui ne demandent rien et qui bossent avec conviction,j'espère que le maire en est conscient.
Il faut cesser avec le jeu de familles .

2.Posté par zobar le 03/09/2015 19:20
si sandra n'y arrive pas,si jean yves y chappe à terre, y reste quand encore d'autres membres de la famille lé dans l'ombrage joseph mondé, il ya le gendre récent madoré, les neveux david sinimalé,sa concubine fontaine et sa mère jessie, le président de la semto et neveu eric le gangama et puis n'oublions pas l'ancêtre mère elle même, elle a tonné lors des dernières cantonales et puis derrière chacun a sa suite, quelques bonnes dizaines dit-on. s'il y a encore quèque chose dann magasin là kan sar fini nous nora la chance, fo faire vite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers