sak ifé nout jordu ék nout demin

Saint-André : Absence de dialogue et politique austère !


Politique
Jeudi 2 Juillet 2015

Nous apprenons les différents problèmes rencontrés à la CIREST notamment ceux évoqués par les agents communautaires au sujet de la politique du personnel et ceux évoqués par les parents au sujet du transport scolaire.


1.    Concernant le 1er point : sans volonté de notre part d’interférer dans des revendications syndicales et tout en respectant le mouvement mené par les agents de la CIREST, nous déplorons la gestion du personnel de M. VIRAPOULLE. Après la chasse aux sorcières et l’embauche électoraliste, nous constatons que le paritarisme n’est pas respecté. Il s’agit d’une gestion clientéliste qui n’a plus lieu d’être. Les problèmes similaires existent à Saint-André. Nous demandons aux différents exécutifs (intercommunal et municipal) de faire le nécessaire pour qu’une autre gestion plus humaine et respectueuse du code des collectivités territoriales ainsi que du code du travail soit menée. Décidément nous sommes bien loin des méthodes de bon sens et de respect de l’ancien exécutif.

2.    Concernant le 2ème point : la majorité de la CIREST a décidé de mener une politique austère inadmissible. Nous rappelons que pendant les 6 années passées à Saint-André et au sein de l’intercommunalité, aucune augmentation d’impôts n’a eu lieu. Les bus scolaires étaient gratuits. Ces choix politiques tenaient compte de la pauvreté du territoire Est (faible potentiel fiscal) et d’un pouvoir d’achat relativement faible des ménages de cette région de l’île. Nous constatons que M. VIRAPOULLE a décidé de s’attaquer au pouvoir d’achat des plus faibles en imposant une tarification sans dialogue, ni discussion, en catimini. Nous refusons la méthode et les choix antisociaux faits par la majorité communautaire et somme solidaires des revendications des citoyens !

Saint-André, le 1er juillet 2015

Colette AQUILIMEBA – Robert NATIVEL et Rita HOUNG CHUI KIENG


Pour Saint-André, ensemble toujours plus forts



      Partager Partager


1.Posté par liam le 03/07/2015 12:39
beaucoup ont cru que Vira allait sauvé St André, un an après tous les promesses se sont envolées, oublier. C' est bien 80 euros réclamer par enfant pour le bus scolaire."nout papa revient, trottoir y mange pas, St André plus humain". gout à nous

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue