sak ifé nout jordu ék nout demin

Sabrina Ramin : Du nouveau à Saint-Benoît, la Mairie admet son échec


Politique
Dimanche 23 Novembre 2014

Trois mois, après la mise en place du nouveau plan de circulation à Saint-Benoit, la mairie admet son échec et accepte enfin de revoir sa copie. En faisant machine-arrière, elle avoue ainsi que son initiative était source de malaise et d’incompréhension au sein de la population subissant au quotidien, les conséquences des gros embouteillages en centre-ville et en périphérie.


Sabrina Ramin : Du nouveau à Saint-Benoît, la Mairie admet son échec
Les faits sont têtus : le désaveu de son propre plan par la mairie annoncée dans la presse le 20 novembre, fait suite à la mobilisation et à l’opération menée sur le terrain le 18 novembre, par le « Collectif de défense des intérêts des Bénédictins ». Notre action commence à payer. Mais nous restons toutefois sur nos gardes car le problème est loin d’être résolu.

Aussi, nous vous informons que le Collectif reste mobilisé. Nous invitons toujours la population de l’Est et du Sud - et plus particulièrement les habitants de Saint-Benoît, de la Plaine-des-Palmistes jusqu’à Saint-Pierre en passant par le Tampon, ainsi que de Sainte-Rose et Saint-Philippe qui empruntent cet axe routier majeur - à signer la PETITION que nous avons mis en ligne à l’adresse suivante : http://lc.cx/8Z6.
C’est en restant solidaires que nous pourrons changer les choses très rapidement.

La mairie a déclaré dans la presse : « Nous nous fichons des manœuvres de l’opposition !» Nous ne nous sentons pas visés car nous ne siégeons pas au conseil municipal. Nous nous insurgeons quand même face à de tels propos particulièrement méprisant à l’encontre des citoyens ! Quel déni de Démocratie ! La municipalité fait preuve d’intolérance inacceptable. A l’auteur de ses paroles, nous disons : « N’insultez pas ceux qui osent remettre en cause vos décisions, d’autant qu’elles  sont mauvaises ».

Pour la suite, nous insistons auprès de la mairie pour que la concertation soit la plus élargie possible dans le cadre de la révision d’un futur plan. Au lieu de vous fier aux seuls conseils du Bureau d’études qui a largement fait ses preuves à travers ce plan catastrophique, écoutez et prenez l’avis des habitants, des commerçants, des artisans, des associations, des fidèles de l’Eglise et de la Mosquée du centre-ville mais aussi des ingénieurs et des techniciens locaux, qui résident dans l'Est, et qui ont les compétences requises sur la question…  Nous les avons consulté et ce ne sont pas les solutions qui manquent pour résoudre efficacement ce problème.

Nous réitérons enfin que le Député-Maire doit réparer au plus vite son manque d’anticipation de la problématique circulation dans sa commune malgré ses 30 ans au pouvoir. Il est temps pour M. Jean-Claude Fruteau de sortir de son immobilisme et de s’engager à faire accélérer les dossiers auprès des instances compétentes et des éventuels financeurs pour mettre fin à ce calvaire dans les plus brefs délais.  

Pour le collectif

Sabrina Ramin



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par aucunchangement le 24/11/2014 09:34 (depuis mobile)
J'ai vécu quelques années en Métropole, à mon retour j'ai observé plusieurs changements dans certaines communes comme celle de Saint-Pierre, Sainte Marie.

Le choc pour moi fut de voir St-Benoît et St-André toujours dans le même état!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue