sak ifé nout jordu ék nout demin

S. Fouassin : "L'ordre a été donné de ne prendre qu'un seul bulletin"


Invité(e)
Jeudi 21 Avril 2011

L'opposition départementale (Nouveau centre et apparentés, UMP et apparentés) a demandé à Nassimah Dindar de porter au rapport "l'insincérité du vote de deux commissions. L'ordre a été donné aux élus de la majorité de ne prendre qu'un seul bulletin lors des opérations de vote". "Pas du tout", a répliqué la majorité.


S. Fouassin : "L'ordre a été donné de ne prendre qu'un seul bulletin"
Que s'est-il passé lors du vote des commissions ?
J'ai personnellement reçu un texto, disant que les élus de la majorité était en train de surveiller le vote. Nous nous sommes alors concentrés sur le déroulement du scrutin. C'est là qu'on a vu qu'ils avaient posté un individu près de la table où étaient posés les bulletins de vote. Au préalable, l'ordre a été donné aux conseillers généraux de la majorité de ne prendre qu'un seul bulletin.

Selon vous, qu'est-ce qui explique cette attitude ?
Lors du vote pour l'élection des membres des deux premières commissions, il leur a manqué un représentant Jean-Jacques Vlody et Gérald Incana, et ce à cause du vote d'un conseiller général de la majorité en notre faveur. Le suffrage de ce dernier change le rapport de force dans la commission des Affaires générales et financières, et la commission Agriculture, eau et ruralité, 5 - 3 au lieu de 6 - 2.

Comment a réagi la majorité à votre intervention ?
Ils ont fait les offusqués et ils ont dit qu'ils n'étaient pour rien. Par la voix de Cyrille Hamilcaro, nous avons fait noter ces faits au procès-verbal. Nous avons la possibilité de faire un recours pour annuler ces deux scrutins.

A votre avis, qu'est-ce qui explique cette position que vous dénoncez ?
Premier constat : les élus de la majorité se surveillent les uns - les autres, ils n'ont donc pas confiance entre eux. Deuxième constat : la majorité est fébrile alors qu'elle est confortable avec 33 élus. Et qu'il manque une voix ou deux à l'arrivée qu'est-ce que cela change.

Troisième constat ?
Il y a une volonté de marginaliser l'opposition. Nous n'avons aucun représentant dans des organismes importants comme l'ADI, le CNARM ou la SIDR. Et selon, certains conseillers généraux de la majorité, ça se passe également comme ça à la Région. Mais, ce qui se passe à la Région, ce n'est pas notre problème. Il ne faut pas confondre Région et Département. Nous sommes des conseillers généraux, pas des conseillers régionaux.

C'est-à-dire ?
Nous avons été élus au scrutin uninominal à deux tours, directement par le peuple. La majorité ne respecte pas la décision populaire en écartant ainsi ses représentants. Je tiens tout de même à dire, l'opposition tient à faire avancer les dossiers. Nous voterons dans l'intérêt de La Réunion.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par loot le 22/04/2011 05:25
depuis que les DINDARS se son allier a gauche (...)

(NDLR : Vos idées sont respectables, comme toutes les idées, les exemples que vous utilisez ne sont pas "politiquement correctes", aussi soyez plus diplomate pour faire passer votre point de vue.)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger