sak ifé nout jordu ék nout demin

Retour sur le premier meeting de l'Union des Réunionnais


Citoyen
Samedi 3 Octobre 2015

Les moments forts avec Didier ROBERT à la salle Candin, c'était à l'occasion du premier meeting à la salle Candin…


Ils étaient nombreux, venus acclamer celui qui incarne "l'Union des Réunionnais" pour les Régionales de 2015.
On a entendu le chiffre de 4000 participants, venus de plusieurs communes de l'île…

Les thèmes abordés dans ce raccourci du premier meeting, départ de la campagne pour un deuxième mandat :

Gilbert Annette qui se cache derrière Huguette Bello à cause d'un bilan désastreux…

La suppression des crédits de formation par le gouvernement des Annette et Bello pour les contrats aidés…

Élections Régionales mais d'envergure Nationale…

Le chantier de la Nouvelle Route du Littoral…

Didier ROBERT affirme vouloir le meilleur pour La Réunion aussi dans son deuxième mandat il compte :

- proposer le forfait internet gratuit en complément du POP…

- le maintien du dispositif de la continuité territoriale…

- permettre enfin aux Réunionnais de métropole de pouvoir revenir avec une aide…

Les trois piliers de la continuité du développement :

-  assurer un développement équilibré, réussi, durable pour chaque Réunionnais…

- réussir le tournant historique de décembre qui permettra aux deux grandes collectivités de travailler de concert…

- mettre Paris au service de La Réunion et qu'ils ne jouent plus contre nous…
Si le chiffre de 300 000 touristes n'est pas encore atteint, l'accompagnement des entreprises liées au tourisme à a permi une progression notable…

Et le grand combat de la préférence réunionnaise…

Pour la réussite de La Réunion, la réussite de chaque Réunionnais…

Comment un Didier ROBERT galvanise ses troupes pour une arrivée le 6 et le 13 décembre…


 

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers