Ce qui fait la vie de la cité…
Citoyen

Rendez-vous Réunionnais à Trou d'Eau

Lundi 27 Novembre 2017

Depuis que l'alerte a été donné par le Collectif des Riverains de l'Ermitage, la mayonnaise ne fait que monter. Les Réunionnais, grâce aux différentes prises de parole des acteurs du débat autour du respect de la nature et donc de l'être humain, sont de plus en plus conscients des enjeux.
Les réseaux sociaux ont montré leur efficacité.



La journée pique-nique de l'AKKO a été une réussite totale aux dires des organisateurs.

Un autre pique-nique est d'ailleurs prévu le 3 décembre à l'Ermitage même cette fois… à l'invitation de SOS La Réunion, il est question de dessiner des "SOS" sur la plage…

Revenons sur quelques temps forts de cette journée du 26 novembre à Trou d'Eau. Où c'est sûr la peur a changé de camp. Une quantité impressionnante de forces de gendarmerie et privées étaient postés aux endroits stratégiques autour d'un restaurant de plage aux consonances très peu réunionnaise.

Une dame venue de l'autre côté de l'île, de Sainte-Anne ne comprends pas le mépris avec lequel le tenancier de cet établissement fait intervenir la gendarmerie à sa place pour expliquer qu'il a une autorisation 

 

Une autre dame qui vient de Saint-Denis a tenu a montrer son incompréhension dans l'application de la loi. Elle a reçu un "avis de déguerpir" de son logement.
Elle cherche les raisons qui font que ce soit l'inverse pour cet occupant du domaine maritime…

Loin d'une quelconque récupération politique, le Chef du Gouvernman Kontkolonial a montré que s'il était présent et actif, c'est parce que c'est un problème réunionnais de respect de la nature et donc de l'être humain en l'occurence le Réunionnais.
Bernard GRONDIN pointe alors du doigt "la loi et ses réseaux mafieux à La Réunion"…

La suite ici…


INFO REUNION




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Derniers commentaires