sak ifé nout jordu ék nout demin

Quand Nassimah Dindar hausse le ton Jean-Jacques Vlody sort sa carte CMU-C


Édito
Vendredi 28 Juin 2013

Les conseillers généraux socialistes seront-ils ce matin dans l'hémicycle du palais de La Source pour la deuxième assemblée plénière du Conseil général ? Qu'ils soient là ou pas, une partie de la majorité et toute l'opposition, vont tirer à boulets rouges ( si si, le PCR aussi) sur le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. L'objet de leur colère : la non-compensation des transferts de compétence à l'euro près. Et, le coup de l'arroseur arrosé.


Quand Nassimah Dindar hausse le ton Jean-Jacques Vlody sort sa carte CMU-C
C'était avant la Présidentielle et les Législatives 2012. Chaque assemblée plénière était pour la majorité départementale, l'occasion de pointer du doigt le gouvernement Fillon, pour la baisse des dotations de l'Etat et la non-compensation à l'euro près du transfert de l'APA et RMI (aujourd'hui RSA). Les socialistes ont été plus d'une fois, offensifs sur ce sujet. Les élus de l'opposition de Droite recevaient une volée de bois vert. Ce matin, ça devrait quelque peu changer. Tout l'hémicycle va tomber à bras raccourcis sur le PS.

Nassimah Dindar, Bachil Valy, Henri Hippolyte, Ibrahim Dindar et Patrick Erudel, ont donné hier le ton. La présidente du Conseil général a expliqué que pour cette année, l'Etat vers 500 millions d'euros pour l'APA et le RSA, et que pour ces mêmes prestations, le Conseil général paye à la Caisse d'allocations familiales 600 millions d'euros. Il y a donc pour cette année 100 millions d'euros non compensés pour La Réunion. L'Association des départements de France menace de ne plus mettre de son budget.

Les départements de France veulent ainsi placer l'Etat devant ses responsabilités, surtout à neuf mois des Municipales 2014. Imaginez que l'année prochaine, il manque au budget de la CAF, 100 millions d'euros pour les revenus de transfert des Réunionnais. Ce serait un cauchemar pour tous les élus socialistes. Hier à la conférence de presse, Jean-Jacques Vlody et Daniel Huet sont restés tête baissée, regard sur la table, pendant l'intervention de leurs collègues.

Un grand moment de solitude. Le député de la troisième circonscription a bien tenté une explication. Peu convaincante. Et d'un coup, son visage meurtri par les coups, est devenu rayonnant lorsque'il a sorti sa carte maîtresse : la CMUC en vigueur à partir du 1er juillet. Cet atout va encore compter lors de l'assemblé plénière de ce matin...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par R I P O S T E le 28/06/2013 08:58
Les pôvres élus du département ont la mémoire courte , 70% des électeurs d'ici ont voté pour HOLLANDE le socialiste à la présidentielle de Mai 2012 , on a les élus qu'on mérite !

2.Posté par personne le 28/06/2013 09:36
Un grand moment de solitude dites-vous ?
Mais non nos parlementaires sont avec Hollande, le locataire de l'Élysée...
Ils ont choisit malgré nos mises en garde, ils ont choisit en connaissance de cause, ils ont choisit contre les intérêts de la France, ils ont choisit avec très peu de responsabilité ...
Nous avons été très explicite pourtant, nous n'avons pas été avare d'explications. La France attendait un homme d'exception pour traverser cette crise sans précédent et force est d'admettre que le PS nous a trompé...
Tous savait, et au PS particulièrement, que François n'était pas et ne pouvait pas être celui que la France attendait ...
Aujourd'hui il ne s'agit plus de baisser la tête mais de la redresser et de regarder les Français droit dans les yeux pour une explication...
L'heure de vérité est arrivé que vous le vouliez ou non, les Français eux sont au rendez-vous et on vous y contraindra...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit