sak ifé nout jordu ék nout demin

Quand Ipsos fait la propagande de Bello


Citoyen
Samedi 12 Avril 2014

Tout le monde le sait, la marge d'erreur d'un sondage électoral
se situa aux alentours de 3%.
Ipsos.fr précise le chiffre en annonçant 3,2%.


Or tout le monde a pu constater que cet institut de sondage s'est "trompé "
de plus de 26%  sur Saint-Paul en annonçant Bello à 73%.
 
Tout le monde sait ce qu'il en a été.
 
Comme dans les autres communes les travaux de cet institut se sont
révélés valides, force est de constater qu'à St Paul
il y a eu (encore une fois) une opération publicitaire.
 
C'est en effet un véritable outil de propagande électorale au bénéfice de Bello
qui a été mis en place par Ipsos et ce depuis de longues années. 
 
Il est donc naturel de demander au juge électoral que soit intégré au compte de campagne de Bello
et le coût du sondage et le montant de sa diffusion dans la presse.
 
Peu importe la nature des liens qui unissent Ipsos, Bello et une certaine presse.
C'est un autre débat.
 
Ce que nous demandons, c'est que l'égalité républicaine et démocratique soit respectée
entre tous les candidats au moment des élections.
 
Quels auraient été les résultats des législatives dans l'ouest sans le matraquage 
pro Bello d'Ipsos à la fin de de la campagne? 
 
Pendant les dernières semaines de l'élection municipale 
il y a bien eu, à St Paul, une tentative avérée de fraude électorale.
On a bien essayé par des moyens illégaux d'influencer les électeurs
en essayant de leur faire croire que l'élection de Bello était acquise.
On a effectivement tenté de dissuader les opposants en leur signifiant l'inutilité
de leur participation aux municipales.
 
Dès lors la Commission Nationale des Comptes de Campagne doit:
1) Ajouter aux comptes de campagne de Bello le montant de la fabrication et de la diffusion du sondage d'Ipsos.
2) Constater le dépassement par Bello des dépenses autorisées.
 
A charge :
1) Pour le juge électoral d'annuler son élection au conseil municipal
2) Pour le juge pénal de la condamner pour tentative de fraude électorale
 
Mais nous sommes sans illusions. Le monde des "bien pensant" aime Bello.
Parce qu'elle capte une certaine forme de mécontentement populaire
tout en restant sans dangers.Tant qu'elle ne fait que découper des tee-shirts… 
 
Les élites, aiment Bello parce qu'ils se rachètent à peu de frais une conduite et se dédouanent 
d'appartenir à une caste, une élite qui règne sans légitimité.
 
La réalité, c'est que derrière le masque de la protectrice des petits,
se cache une carriériste de l'establishment tout à fait inoffensive. 


Collectif Démocratie Egalité



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par DAN RUN le 12/04/2014 09:18
Le texte ci-joint tombe à propos :

Ce grand écart entre les sondages publiés et le verdict des urnes s’explique par l’incapacité des instituts de sondage et de leur clientèle médiatique et politique à admettre la réalité de la révolte électorale en cours.
S’ils n’ont pas vraiment vu venir la claque municipale, c’est au fond parce qu’ils n’ont pas voulu la voir venir

2.Posté par Front National 974 le 12/04/2014 14:47
DÉSOLÉ DE VOUS RECTIFIER, L'ERREUR DE SONDAGE DÉPASSE 60% CONTRE LE FRONT NATIONAL.....qui a plus que doublé ce sondage manipulé. Nous pensons qu'il devrait y avoir une loi qui interdise toute publication de sondage dans les 6 mois précédant un scrutin. JCOB

3.Posté par AIGLE BLANC974 le 12/04/2014 18:59
Bien dit DAN RUN ....et FRONT NATIONAL 974 !

Ces Instituts de sondage sont bien de mèche avec CES POLITICARDS MENTEURS DE SURCROIT qui font le maximum afin de garder leur "PLACE AU SOLEIL".Il suffit de voir comment ils sont prêts à raconter n'importe quoi,pour discréditer leurs opposants,et essayer de "FAIRE PEUR AU PETIT PEUPLE".Mais les résultats,élection après élection,nous prouvent que les sondeurs qui sont "TRES ORIENTES POLITIQUEMENT"se trouvent gênés pour tenter de se justifier de leurs "SI GROSSES ERREURS" !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Janvier 2020 - 20:47 Bonané de l'Est