sak ifé nout jordu ék nout demin

Polémique JC Fruteau/Leconstant : ne pas prendre la porte de sortie dans la figure


Édito
Mardi 10 Septembre 2013

Sur la vidéo, nous avons demandé au premier secrétaire fédéral, Philippe Leconstant, s'il y a eu ou non négociation entre Jean-Claude Fruteau et lui pour qu'il soit à nouveau sur la liste PS, aux Municipales 2014 à St-Benoît. Une réponse sans surprise. Que la dérogation, pour que le maire sortant demeure le premier socialiste à St-Benoît, soit accordé ou pas, c'est désormais dérisoire. Ce que retiendront les militants, c'est que pour un oui ou pour un non, leurs responsables ne cessent de se déchirer…


Polémique JC Fruteau/Leconstant : ne pas prendre la porte de sortie dans la figure
Faut-il chercher celui qui a tiré le premier ? Si les militants connaissent le ou les coupable(s) doivent-ils les sanctionner ? Il y a des jours les travailleurs de l'ombre des partis politiques, n'ont qu'une envie : "Mèt zot band chef dan un goni, bien anmaré, et jette la mer…" Au vu de la situation actuelle, aussi bien à Gauche qu'à Droite, c'est la mutation dans la plupart des mouvements ou partis politiques. Au PS, c'est plus pointu, ça va jusque dans les sections.

Un exemple au hasard : Saint-Benoît. Echanges d'amabilités à travers la presse, difficultés à se rencontrer, accusations, statuts… Tout ça durant deux semaines. L'un dit : "Je suis en règle". L'autre répond : "J'ai le tampon du bureau national". Le maire sortant affirme : "Je suis le candidat naturel du PS à Saint-Benoît". L'autre confirme pour éviter une queue de poisson au moment de la constitution de la liste, sur un ton tout aussi naturel, confirme : "Jean-Claude Fruteau est le premier socialiste à Saint-Benoît". Et pour finir ainsi. C'est Philippe Leconstant, premier secrétaire fédéral du PS local qui explique.

"Nous sommes aujourd'hui à Saint-Benoît dans une situation difficile, puisque le maire sortant Jean-Claude Fruteau, candidat naturel du parti, ne peut pas être candidat à la désignation au poste de premier socialiste. Un concours de circonstances fait qu'il ne remplit pas les conditions règlementaires pour pouvoir se présenter et être ainsi désigné premier socialiste, comme cela est la règle au parti".

"Malgré toutes les vérifications effectuées, que ce soit à la Fédération locale, ou au niveau national, statutairement, il n'y a pas de possibilité pour que Jean-Claude Fruteau se présente devant la section. En tant que premier secrétaire fédéral, pour mettre fin à une situation qui crée la polémique, que beaucoup ne comprennent pas, je souhaite donc offrir à Jean-Claude Fruteau, la possibilité de se présenter devant la section de Saint-Benoît".

"Pour ce faire, j'ai demandé une dérogation au niveau national pour qu'il puisse faire acte de candidature, et rester ainsi le premier des socialistes. Je lui en ai parlé, le semaine dernière. Nous sommes en train de travailler avec Paris, à cette solution. Je pense que pour créer les conditions de l'union des socialistes à Saint-Benoît, et dans toutes les autres communes de l'île, il est raisonnable aujourd'hui de faire passer la politique avant la réalité administrative".

Jean-Claude Fruteau aura même une semaine supplémentaire pour "faire acte de candidature". Et, il restera le premier socialiste de Saint-Benoît. Fin de la polémique. A Saint-Benoît. Et, il fallait faire tout ce désordre politique et médiatique pour ça. Qu'est-ce ça va être quand il faudra désigner la tête de liste socialiste pour les Régionales 2015. A moins que ce soit Huguette Bello qui conduit une liste commune ? Les discussions ont commencé hier. Ils ont surtout parlé Municipales 2014...





      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Front National 974 le 10/09/2013 09:50
C'EST NORMAL ( COMME DIRAIT LE PRÉSIDENT): LE NAVIRE PS COULE, ET IL N'Y AURA PLUS BEAUCOUP DE PLACES APRES LES MUNICIPALES 2014, ALORS ON DÉFEND ÂPREMENT SA GAMELLE ! JCOB

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit