sak ifé nout jordu ék nout demin

Paul Vergès : "L'alternance ne fera pas de miracle"


Invité(e)
Vendredi 1 Juillet 2011

A l'exception du moment du vote du compte administratif, Paul Vergès a assisté à l'ensemble des débats. Comme à son habitude, il a écouté, il a été très attentif aux échanges entre Didier Robert et Michel Vergoz. Il a demandé la parole à un quart d'heure de la clôture de l'assemblée plénière.


Paul Vergès : "L'alternance ne fera pas de miracle"
Paul Vergès a commencé par un état des lieux. "Qui peut dire combien de temps va durer la crise actuelle. Et comment nous RUP (Région ultrapériphérique) allons nous traverser cette période d'incertitudes, lorsque la Grêce est presque en cessation de paiement. L'Espagne et l'Irlande sont également menacées par la faillite".

"A votre avis quelle sera la position de l'Europe vis-à-vis des RUP ? Plusieurs défis nous attendent. Il faudra se battre pour conserver les fonds structurels, le maintien de l'Octroi de mer et de l'OCM-Sucre. Nous avons besoin de stratégies comme du lobbying pour le prix du sucre, pour conserver les aides européennes".

"Les Réunionnais ont besoin aujourd'hui de politiques engagés qui défendent des projets, et non pas des élus qui accumulent les mandats et les indemnités qui vont avec. Surtout lorsqu'un grand nombre d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. La Réunion attend un changement de politique, des moyens pour mieux vivre".

"Mais, c'est une erreur de croire que s'il y a l'alternance, il y aura des miracles partout. Ce n'est pas vrai. L'alternance, c'est d'abord une volonté politique ferme d'apporter le changement et le mieux dans le quotidien de chaque personne. Le 7 mai 2012 peut marquer un tournant, mais il ne faut pas se faire d'illusions".

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger