sak ifé nout jordu ék nout demin

Patrice TREUTHARDT


Culture - Kiltir
Dimanche 5 Septembre 2021


 

Né le 22 janvier 1956 à St Pierre.

Il grandit au Port où il réside. Il fait des études en métropole .

Ancien employé de banque, il est aujourd’hui retraité.

 

 Son originalité :

« Moin lé in poèt mi mars mi rèv mi plane , mi vang ek mon palto larkansièl … »

 

Il est animateur de kabar-poèmes , concept qu’il a mis en place pour la diffusion de la parole poétique réunionnaise. C’est l’un des membres fondateurs du groupe ZISKAKAN (1979) qui met en musique ses textes . Il fait partie de la génération des années 70 des jeunes écrivains militants de la culture Réunionnaise .(oktob 77)

 

 

La place de son œuvre dans la littérature

 

Félix Marimoutou dit de lui que son Acte est fondateur : Il veut créer une langue poétique écrite à partir d’une culture orale présentée comme authentique. Le Maloya rend possible son écriture, dans lequel la résistance, la lutte mais aussi la joie, l espoir, la liberté, sont exprimés .

Dans la mouvance de la « Négritude » il participe à la construction de l’homme Réunionnais revêtu de la splendeur de son authenticité et réintroduit sur les chemins de son histoire .

Dans la poésie, il a, dit-il , connu la part noire qui n était pas dite chez lui .

Il a commencé à écrire en créole, et ensuite en français.

 

 

 

Du maître des kabars ..tes mots vois-tu, sont comme des œufs, éclos, ils ont des ailes …

(Extrait de Les manèges de la terre)

 

Le magicien est en nous / Le magicien est en nous , sang mêlé de vanille et de soleil …

L’arbre à palabres / … l’écriture … elle est la Chose dans le monde Image où l’on a déserté les arbres à palabre …

 

 

Bibliographie

-Kozman Maloya (1979)

-20 desanm et d’entre tous les zanzibar (1979)

-Ansanm ansanm pou in gran 20 desanm (1981)

-Pointe et complainte des galets (1986)

-Korbey d’or (1991)

-Les manèges de la terre (1995) (en réponse a Edouard Maunick )

- Konnpliman pou mon K ( 2000)

- Pipit marmay le Port (2006)

- Gouzie d ’amour , 12 poèmaloya ( 2012)

- Oeuvres 1978-1985 (2016)

- Le capitaine des mots ( 2020 ?)

 

 

 

 

 

 

Parenthèse poétique


 

ABRACADABRARBRE


 

Kriké ! Kraké ! Comme dit le conte

 

Je me souviens d’un homme

fou d’arc-en-ciel et d’arbres

que je nomme dans le désordre

Couroupita talipot

latanier rouge de Bourbon

latanier bleu de Maurice

toto margot rieur

baboul l’arbre graine bourrique

kokoloba kinkéliba

mova mon hisbiscus des mers du sud

et l’arbre du temple ô banian

il y a toujours un arbre

qui m’attend quelque part

je me souviens

d’un dialogue ancien selon le coeur

avec l’arbre

l’arbre boulet de canon

l’arbre de l’intendance

l’arbre bonnet-de-prêtre

auspicieuses feuilles de manguier

auspicieuses feuilles de lilas en marlé

 







Eric Boyer



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Octobre 2021 - 10:30 Confidences de Patrick PERSÉE

Lundi 13 Septembre 2021 - 11:38 Gilber AUBRY