sak ifé nout jordu ék nout demin

Nassimah Dindar, l'équilibriste


Édito
Lundi 16 Mai 2011

C'est Huguette Bello qui a hérité de la délégation Ouest du Conseil général. Et c'est Thierry Robert qui aura le soutien des "Modéré" pour les législatives de 2012. Si Nassimah Dindar veille à l'équilibre de sa majorité départementale, elle demeure malgré tout active sur le front politique.


Nassimah Dindar, l'équilibriste
François Bayrou a le sens de la formule. Voilà ce qu'il déclare sur le site Clicanoo du Journal de l'Ile. "Ça ne me dérange pas qu'une personne change de parti, si c'est pour éviter de changer de ligne de conduite politique". Depuis 2008, Nassimah Dindar avance sur un fil. Telle une funambule, chaque pas rapproche d'une autre possibilité de tomber.

Combien de fois a-t-on prédit la chute de la présidente du Conseil général, et ce depuis 2008 ? Aujourd'hui, c'est la viabilité de sa nouvelle majorité qui fait s'interroger les observateurs. Tiendra-t-elle au delà des Présidentielles 2012. "Ce sera difficile", reconnaît un "Modéré". "Il y a déjà trop de luttes intestines au sein de chaque groupe".

Nassimah Dindar sait que les Sénatoriales, les Présidentielles, les Législatives et les Municipales de 2014, pèseront chaque fois un plus sur sa majorité. Son arbitrage appuyé par Gilbert Annette, premier secrétaire fédéral du PS et Paul Vergès, patron du PCR, a force de loi et d'un semblant d'équité et d'égalité.

Par exemple, la délégation Ouest est revenu à Huguette Bello. Dans la foulée, elle annonce le soutien de tous les "Modéré" de sa majorité départementale à la candidature de Thierry Robert, aux élections législatives de 2012. Nassimah Dindar vient de faire une autre pas. Est-ce vers le Modem ?

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit