sak ifé nout jordu ék nout demin

Nadia Ramassamy : "Je suis candidate dans la première circonscription de Saint-Denis"


Invité(e)
Vendredi 9 Décembre 2011

La deuxième vice-présidente du Conseil régional (AMPR) a officialisé hier sa candidature pour les Législatives 2012. Nadia Ramassamy a informé Didier Robert, président de la Région Réunion, de sa démarche. Quelle influence aura cette participation sur l'électorat de Droite, celui de René-Paul Victoria, député sortant ?


Nadia Ramassamy : "Je suis candidate dans la première circonscription de Saint-Denis"
Michel Lagourgue (Modem), Nassimah Dindar (La Droite sociale), René-Paul Victoria (UMP), Nadia Ramassamy (AMPR), Ericka Bareigts (PS), Mickaël Nativel (futur ex-socialiste), Alain Armand (La Réunion Autrement), Margareth Murcy (Gauche). Ils sont huit candidats dont trois qui ont confirmé leur candidature (Victoria, Bareigts et Ramassamy).

Nadia Ramassamy a donc officialisé hier son engagement dans les Législatives 2012. La candidate de l'AMPR inscrit sa démarche "dans une meilleure application des textes déjà en vigueur". Le médecin qui continue à prendre le pouls de la population "le plus souvent possible sur le terrain", a insisté qu'il ne faut pas ajouter des lois à d'autres lois".

"Ça ne sert à rien la surenchère de propositions de loi, il est plus réaliste de faire appliquer les textes déjà promulgués et en vigueur. Nous l'avons récemment fait sur le logement. La Région Réunion pour donner un élan à l'habitat social, s'est référée à une règlementation, et va prendre en charge l'aménagement du foncier. Ainsi, l'enveloppe de la LBU (Ligne budgétaire unique) et la Défiscalisation du logement social, pourra être plus utilisée, et ce en terme de volume".

Cette démarche, Nadia Ramassamy entend l'appliquer aussi bien pour l'éducation que pour le développement et l'optimisation du tissu socio-économique. "En matière d'éducation, il y a par exemple la lutte contre l'illettrisme. Sur ce point, l'Etat doit cesser la réduction des effectifs. On ne peut vouloir une chose et prendre ainsi des décisions inappropriées".

"C'est pareil pour la création d'activité et de l'emploi. La diminution des charges sociales doit passer par l'embauche automatique de demandeurs d'emploi. S'il n'y a pas d'embauche, il ne peut y avoir de réduction des charges", a expliqué Nadia Ramassamy, candidate officielle aux Législatives 2012, sur la première circonscription de Saint-Denis.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 09/12/2011 06:17
Quoi dire de plus en lisant l’article de M. Jismy Ramoudou : Les mauvaises langues diront qu’elle est “ un peu illuminée ” !

2.Posté par Personne le 09/12/2011 19:24
Sans aucune arrière pensée de ma part, je demande en guise de préalables à cette candidature, un bilan de l'action Régionale de Mme Ramassamy la 2ème vice-présidente.
On évaluera et on verra...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger