sak ifé nout jordu ék nout demin

Michel Lagourgue veut l'union "loyale et sincère", le respect et le renouvellement de la classe politique


Édito
Samedi 16 Novembre 2013

"Je suis juriste. Je suis pragmatique". L'ex-bâtonnier qui s'est fait l'avocat de Michel Lagourgue a aussi ajouté - comme pour se faire pardonner - : "On dit également que je suis trop gentil". Vanessa Pignolet, à ses côtés, retient son sourire. Qu'elle se rassure, ça ne va pas durer. Car, ce qu'a contenu hier le candidat investi par l'UDI, c'est une colère, encore mesurée. Une colère tout de même…


Michel Lagourgue a désormais un défi à relever : montrer qu'il peut exister sans Ibrahim et Nassimah Dindar. Car, c'est bien les explications données la veille par le nouveau directeur de cabinet de la présidente qui ont le plus blessé l'avocat. Ces informations qui lui ont été rapportées, confirment que personne n'a voulu l'aider dans son affirmation sur le territoire dionysien. D'autre part, le sondage n'a fait que corroborer ses premières impressions et les postures. Et ce "depuis la signature du protocole d'accord".

Le conseiller régional, en un laps de temps aussi court, "n'avait aucune chance alors de prouver sa capacité à créer une dynamique et à être tête de liste de l'union de la Droite". "Le protocole d'accord n'a joué que dans un sens". La conférence de presse de mercredi à Bellepierre, a conforté un sentiment de "non-respect d'une signature et la trahison" : le soutien de Nassimah Dindar à René-Paul Victoria.

"Trop bon, trop …", même s'il y pense, hier Michel Lagourgue n'a pas fermé la porte, de manière définitive, à l'union. "L'union est perdue à 90 %. Toutefois, je garde toujours des relations courtoises avec René-Paul Victoria. ". L'optimiste invétéré ajoute : "Il y a encore 10 %". Des marges de manœuvre très étroites dans lesquelles il faut intégrer "l'union loyale et sincère", "le respect de la signature et de la parole donnée" et la nécessité d'un "renouvellement de la classe politique" comme le demande "la population".

L'union, ce sera avec Objectif Réunion et Didier Robert. "Ce sera un honneur !", a dit Michel Lagourgue. Pas tant que ça. Mais parfois, il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur. Mieux, l'avocat n'a pas dévoilé son système de défense d'une union au second tour, où lui prendrait cette fois-ci la main. Le soutien de Didier Robert et d'Objectif Réunion sera essentiel à ce niveau. Michel Lagourgue y pense très fort.

Car, Michel Lagourgue ne perd pas de vue deux éléments : "Nassimah Dindar est incontournable sur Saint-Denis". Et contrairement à ce qu'il a dit, les Régionales 2015, l'intéressent au plus au point. Mais pas en tant que candidat...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par bravo le 16/11/2013 05:56
Il faut dénoncer ce groupuscule incarné par les Dindar.
Nassimah n'est pas la gouvernante de La Réunion.
Elle ne pense qu'à elle.

2.Posté par Duralex le 16/11/2013 16:32
Michel Lagourgue a raison. Nassimah Dindar est une traître et dès lors, il faut la traiter comme telle. Fini le temps du compromis, voici celui de la confrontation pour que la victoire soit plus belle. Courage M. Lagourgue

3.Posté par alix riviere le 24/11/2013 15:41
passer de l'alliance à objctif runion, c'est ps un honneur , c'est le deshonneur!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit