sak ifé nout jordu ék nout demin

Lorsqu'on se montre, on est vu


Politique
Jeudi 5 Mars 2015

Il a été surpris, stupéfait de tout le tapage médiatique qu'il a vécu, seul face à cette foule de journalistes, dont leurs directeurs sont tous des vendus selon lui. Le show man des médias, l'hyper député-maire saint-leusien, se plaint d'être trop présent dans les médias. Si respect il doit y avoir, modestie devrait son principe.


Comment peut-il se plaindre d'une sur présence dans les médias? 
Ne s'est-il pas vanté au Petit Journal (À Paris) de toucher quasiment 100 000€/mois et de vouloir quitter La Réunion parce que le gouvernement qu'il a soutenu est en train de "tondre" ses revenus ?
Ne s'est-il pas mis à genoux, devant le préfet pour quémander ? 
Ne s'est-il pas mis en grève de la faim ?
Ne s'est-il pas exclamé d'un acte de vandalisme sur un des pneus de son véhicule?
N'a-t-il pas fait des sorties désastreuses à l'Assemblée Nationale, où il s'est faire qu'une chose : poser des questions.

Lorsqu'on veut être vu, les gens regardent monsieur le député-maire. Lorsqu'on se met en avant en tant que politique, la surmédiatisation semble inévitable. Vous attirez la curiosité des uns et des autres aussi malsaine soit-elle. 
Lorsque la presse parle de vos constructions sans permis, de vos comptes de campagnes faisant l'objet d'un recours, je ne vois pas où est le problème. Ah si peut-être que pour une fois la presse parle de vous autrement que comme le présupposé sauveur de l'humanité toute entière.

En attendant Monsieur le député-maire où sont vos propositions lois posées au Parlement en votre nom et initiative ?

Max Techer



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue