sak ifé nout jordu ék nout demin

Le Peuple Réunionnais a 350 ans et nos politiques vont toujours faire leurs soldes à Paris


Billet
Vendredi 8 Novembre 2013


Je ne comprends pas pourquoi les hommes politiques, élus à l'issue d'un vote des Réunionnais, se mettent à supplier un "maîtropolitain" !
 
Nous devons décider de ce qui est bon pour Nous à La Réunion. 
 
La posture naturelle serait de prendre nos décisions ici et laisser les autres Parisiens s'en accommoder ou pas.
 
Il en va de notre avancée sur le chemin de l'émancipation Réunionnaise.
 
Ce qui n'a été qu'un slogan dans la bouche de Jean-Paul Virapoullé est aujourd'hui à mettre en application : "Paris commande pas nous" !
Une bonne façon de faire l'union des Réunionnais en commençant par Saint-André, comme suggéré par Didier Robert, à Jean-Paul Virapoullé en grand sage d'apporter la formule et aux forces vives de Serge Camatchy de mener les actions pour plus d'émancipation de ce Peuple… 

Elle n'est pas belle la vie…
 
 

Anri



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Baswa le 08/11/2013 08:33
Faut-il souligner une différence entre l'union des Réunionnais ou des formations politiques ?
Le constat, c'est les divergences profondes et les déchirements au sein de tous les grands partis politiques. Qui auraient pu imaginer un éclatement du PCR, de cette formation unique par son passé de luttes, de la discipline de ses militants et de son électorat?
Son accession à tous les pouvoirs à partir de 1983, il tourne le dos à l'Autonomie, cherchant des alliances avec les pires adversaires de ses militants. Ceux qui ont été rossés, emprisonnés, exilés. Ce ne sont pas des traîtres qui on quitté le PCR, mais plutôt les dirigeants de ce parti qui ont trahi leurs militants leurs électeurs par des alliances contre natures.
De même, ces alliances ont perturbé les électeurs gaullistes et centristes, lesquels devaient se mobiliser pour sauver La Réunion du séparatisme, de ne pas tomber dans une société collectiviste dirigée par les Soviets.
Ces incompréhensions ont incité quelques uns à obtenir plus de libertés dans leurs mouvements politiques.
Le PS, leurs élus courageux créent le Progrès afin de pouvoir se démarquer de l'impopularité de leur Président qui avait été élu avec 72% des voix chez nous.
Par contre, pour défendre ce système colonial et féodal, l'UNION des leaders de ces grandes formations politiques est bien réelle.
La devise c'est de défendre les privilèges des importateurs, de récolter de plus en plus de fonds grâce à l'octroi de mer, et enchérir une politique clientéliste. Ils sont unanimes pour l'exil de notre jeunesse, surtout intellectuelle, pouvant leur créer des problèmes.
La pauvreté et l'illettrisme sont des éléments essentiels à la longévité de leurs mandats.
En définitive l'union des Réunionnais est dangereuse pour les élus. L'UNION SACREE , des états majors est bien présente au profit du système et de ses privilèges, issus de ce système.

2.Posté par Afaka le 08/11/2013 16:13
je partage cette belle réflexion
Oui, l'union sacrée se fait souvent au profit des chasseurs de mandats

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Septembre 2015 - 22:18 Vitesse et alcool