sak ifé nout jordu ék nout demin

La victoire de l’Allemagne : un signe des temps.


Édito
Dimanche 13 Juillet 2014

La défaite du Brésil et celle annoncée de l’Argentine… s’annoncent comme des victoires de la modernité sur la barbarie, de la foule intelligente sur le peuple troupeau. 


La victoire de l’Allemagne : un signe des temps.
L'équipe Allemande est organisée horizontalement sur le mode de la rigueur, de la discipline ce qui lui permet de se passer de "chef".

La victoire annoncée de l'Allemagne ce soir, sera la victoire du groupe sur l’individu, du collectif sur le particulier, de la modernité contre l’archaïsme, de la civilisation contre la barbarie.

Les équipes du Brésil et de l’Argentine sont des équipes du passé. Elles n’existent que par la vertu d’un joueur et qu’il s’appelle Neymar da Silva Santos  ou Lionel Andrés Messi Cuccitini, un seul homme n’est rien, ne pèse pas grand-chose face à un collectif harmonieux.

Notre époque n’est plus celle des sauveurs, des guides, des leaders charismatiques, des chefs incontestés… la foule est devenue intelligente, elle n’est plus ce troupeau toujours en attente d’un prêt à penser. Les gens ont changé, ils ne veulent plus de führer, de duce, de conducator… ils veulent de la participation, du respect, de la considération

Les sociétés de demain s’organiseront comme l’équipe d’Allemagne. Elles seront plus respectueuses des individus, plus horizontales.

Auguste, le premier Empereur Romain se plaisait à répéter qu’il n’était que le premier parmi ses pairs, et il est vrai qu’il n’existe pas un seul homme sur terre qui justifierait le sacrifice de tous.

Après le Brésil, l’Argentine l’apprendra ce soir à ses dépens et pour notre plus grande joie.


Human Supporter




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit