sak ifé nout jordu ék nout demin

La soupe à la vanille


Billet
Mardi 6 Août 2013

L'idée d'une grande famille des îles de l'Océan Indien est très généreuse. Mais comme dans beaucoup de nos familles, un véritable partage est impossible.
Comment concilier les besoins de survie d'un Malgache avec les habitudes de bénéfices d'un Mauricien et le gros cœur d'un Réunionnais…


La soupe à la vanille
"îles vanille" est une  équation complexe, qui si au final peut permettre de mettre La Réunion sur le chemin d'une industrie nouvelle, celle du tourisme, reste un concept utopique.
 
Le Réunionnais d'aujourd'hui en tous cas n'est pas prêt, n'ayant jamais été préparé à participer à ce genre de challenge, qui profitera finalement qu'aux îles sœurs qui ont le plus faim et à certains illuminés qui n'ont aucun problème avec le profit à tous prix !
 
Un développement d'une industrie touristique de la Zone Océan Indien et profitant à tous les Réunionnais est illusoire aujourd'hui. Il n'y a qu'à regarder qui sont les opérateurs du tourisme à La Réunion. Quelle population profite des subsides des touristes qui séjournent dans l'île… Quelles sont les structures qui s'y développent ! 
 
Avoir un objectif à long terme pour La Réunion ne doit pas occulter les réalités d'aujourd'hui. La formation et l'éducation ne peuvent pas être laissées entre les mains de ceux qui voient la grande majorité des Réunionnais comme des citoyens de seconde zone.
Développement endogène diront les esprits chagrins…
 
Le développement d'une politique économique doit pouvoir s'appuyer sur un socle solide et indéfectible taillé pour ce projet économique. La formation des Réunionnais doit être la base de tout changement. Et ce n'est qu'à ce prix, celui d'un courage politique fort que notre peuple pourra mettre en valeur son pays. Et pouvoir aspirer à une vie saine d'esprit.
 
Croire que le projet de La Réunion pourra faire travailler les habitants de l'Océan Indien et en tirer des bénéfices réunionnais ne semble pas être le bon chemin…
 
Il ne sert plus à rien de taper sur les socialistes au pouvoir, même leurs plus fidèles alliés, PCR, PLR, Progrès et Cabines téléphoniques tentent des associations avec les unions de la Droite pour les virer… Donc il n'y a plus rien à attendre de ces socialistes là !
Et si il fallait une preuve ou une illustration à mon propos, il suffit de jeter un œil sur l'état des voiries communales de la ville socialiste de Saint-Benoît et son plan de circulation… La risée de tous les services techniques de l'île et si le tourisme se développait pourrait devenir la risée du monde entier…

 
La vanille dans le cari canard restera une invention pour touriste et si la "tite pintade" promise n'est toujours pas au rendez-vous, Didier Robert tente une avancée salvatrice pour son peuple et son pays.
 
 

Anri



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Sergio le 31/05/2013 14:21 (depuis mobile)
Effectivement le concept des »Iles Vanille » est une idée de publicitaires qui ne correspond à rien. Aucun, ou peu, de points communs entre ces îles pour les touristes. Des « sauts en avion » d’île à île très compliqués, longs et chers . (Du départ de l’hôtel d’un touriste à la Réunion devant aller à un autre hôtel à Gd Baie à Maurice, il va se passer 5 heures au moins. ½ journée pour rien.). Les motivations des touristes sont différentes selon qu’ils choisissent la Réunion – Randonnées, Maurice – Les hôtels-plages, Mada- les gds espaces à sacs à dos, Seychelles-plongée ……. Et quand le client va faire l’addition de tout cela …
Il ne suffit de laisser des idées, encore faut-il qu’elles soient réalisables . Enfin, je pense qu’il est un peu tard ( ou complètement impensable) que la Réunion se lance dans le tourisme de masse. Enfin, le touriste ça pollue, ca fait augmenter le prix du billet d’avion et surtout , comme dirait Monsieur ANRI, ça ne rapporte qu’à quelques-uns seulement. ( QQ Hôtels, les 3 restaurants cités dans le Guide du Routard, deux loueurs de bagnoles et quelques marchands de tee shirt Mauriciens et de souvenirs Malgaches.)

2.Posté par afaka. le 06/08/2013 10:42
Et que fait la Région pour améliorer le tourisme
même pas un accueil digne et efficace
aucune carte en direction des touristes
du vide et que d'argent gaspillé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Septembre 2015 - 22:18 Vitesse et alcool