sak ifé nout jordu ék nout demin

La situation pluviométrique s'est améliorée


Citoyen
Dimanche 14 Avril 2013


En application de l’arrêté préfectoral cadre du 23 octobre 2006, le Comité sécheresse s’est réuni le 4 avril 2013 afin de faire le bilan de la situation hydrologique et météorologique en fin de saison des pluies 2012/2013.
Après analyse de la situation, le comité constate :
- que la situation pluviométrique s’est améliorée depuis le dernier comité sécheresse de décembre ;
- que les précipitations de ces trois derniers mois présentent un bilan pluviométrique excédentaire, le plus excédentaire depuis 5 ans ;
- toutefois, que les précipitations n’ont pas été suffisantes pour compenser les déficits accumulés depuis 2010 ;
- qu’après une phase de remontée des débits des cours d’eau, qui n’avait pas été connue depuis 3 ans, l’état de la ressource est en baisse sur l’ensemble du département au mois de mars ;
- que le niveau des ressources en eaux souterraines, pour la micro Région Sud, sur les secteurs du Gol et de la ravine Blanche, reste bas.

Les précipitations enregistrées à l’issue de la saison des pluies, jusqu’à fin mars, notamment consécutives au passage des cyclones Dumile et Felleng à proximité des côtes de La Réunion, ont permis d’apporter la ressource tant attendue depuis 2010.

La situation générale en terme d’alimentation en eau pour l’eau potable ou pour les besoins des cultures est satisfaisante et permet d’écarter tout risque de difficulté d’alimentation pour les prochaines semaines. La récolte de canne à sucre devrait être bonne en 2013.

Toutefois, en l’absence d’autres pluies et compte tenu du rythme observé de la diminution des ressources, une baisse pouvant atteindre les niveaux défavorables observés en 2012, à l’étiage, n’est pas à exclure.

Dans ces conditions, il est rappelé la nécessité d’avoir une utilisation la plus économe possible de l’eau et il est recommandé d'adopter des gestes éco-citoyens en tout temps, notamment :
- faire la chasse aux fuites d'eau ;
- arroser le jardin le soir quand l'évaporation est moins forte (lorsque l'usage est permis) ;
- utiliser des techniques économes en eau : limiteurs de débits, goutte-à-goutte, tuyaux suintants, paillage lors de fortes chaleurs pour conserver l'humidité du sol... ;
- récupérer les eaux pluviales dans une citerne pour le jardin, le lavage des sols ou les WC. A ce stade, le comité a considéré qu'il n’y avait pas lieu de mettre en œuvre des mesures de
restriction des usages de l’eau.

L’évolution de la situation sera suivie dans les prochaines semaines et, si besoin, le Comité sécheresse sera réuni.

Préfecture



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN