sak ifé nout jordu ék nout demin

La Possession : la transmission du pouvoir en question


Invité(e)
Samedi 4 Mai 2013


La Possession : la transmission du pouvoir en question
D’après Henry Kissinger, l’ancien secrétaire d’État américain, le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême.

Nous sommes sûrs que Jean-Yves Langenier maire de la commune du Port ne dira pas le contraire. Repu, fatigué, battu par Huguette Bello, néanmoins pragmatique et courageux, celui qui a consacré plus de 30 ans de sa vie aux affaires portoises a décidé de passer le relais en 2014, contrairement à Roland Robert, maire de la Possession depuis 42 ans qui compte se lancer dans la bataille des municipales pour la huitième fois consécutive.

Même si en politique il n’est pas rare que des enfants suivent les traces des parents, à La Possession la rumeur et les mauvaises langues prétendent que le maire veut sauvegarder le pouvoir afin de le transmettre tranquillement à son fils en 2014. Sans faire de parallèle avec des pays d’Afrique ou un tout autre Etat, un maire remplacé par son fils est une pratique à bannir à La Réunion.

Si Roland Robert veut transmettre le pouvoir à son fils qu’il le désigne dès maintenant tête de liste. Ce serait un geste fort de la part du 1er vice-président du conseil général. Mais en politique il faut aussi du courage et tout le monde n’est pas Langenier.

Les propos de Michel Houel sénateur UMP sont clairs : "En France, celui qui mène la campagne électorale est celui qui brigue le poste de maire. Élu, il possède une véritable légitimité et assume la responsabilité de l'exécutif. Il n'y a donc aucune ambiguïté".

Vaincre Vanessa Miranville en 2014, c’est le plus beau cadeau que pourra faire le premier adjoint au maire de La Possession à son père. Alors à ce moment-là véritablement, il goutera à cet excitant suprême comme Pierre Verges quand celui-ci a succédé à son père en 1989.

Mais encore une fois tout le monde n’est pas Langenier.

Ignace Ramirez, La Possession



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par LEGITIMITE le 04/05/2013 16:39
Effectivement, comme le fils Fabius, le fils du maire de La Possession restera un fils de tant qu'il n'aura pas forgé sa propre légitimité.

Le combat avec Miranville sera l'occasion pour lui de gagner cette légitimité car le maire de La Possession accumule trop de handicaps face à l'écologiste.
Mais peut-être qu'il restera " fils de " toute sa vie, il faut effectivement du courage en politique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger