sak ifé nout jordu ék nout demin

La Possession : Roland Robert n'a pas voulu choisir entre Philippe, son fils, et Doris, son "fils adoptif" et DGS


Invité(e)
Jeudi 17 Octobre 2013

Le maire de La Possession a consulté, discuté, réfléchi. Il s'est trituré les méninges. En vain. Il ne s'est pas trouvé un remplaçant qui fait l'unanimité, C'est pour cette raison qu'il a décidé d'être candidat à sa succession. Il se présente donc pour un huitième mandat de maire en mars 2014. Il aura alors 77 ans. Outre l'année de leur premier mandat de maire (1971), et la longévité politique, Roland Robert a un autre point commun avec Paul Vergès. Ils sont nés tous les deux le 5 mars…


La Possession : Roland Robert n'a pas voulu choisir entre Philippe, son fils,  et Doris, son "fils adoptif" et DGS
Roland Robert a vraiment envisagé un moment passer la main. Si l'on en croit le contexte politique de La Possession, deux choix s'offraient à lui. Celui de la raison : promouvoir son DGS devenu aussi célèbre que lui sur le territoire communal et dans la presse. Ou celui du cœur : son fils Philippe était devenu peu à peu l'héritier quasi légitime, au regard de ce qui se passe dans les autres communes ou autres collectivités locales. Le maire a pris la décision la plus difficile (ou inconsciente), repartir pour une campagne électorale dans un "environnement plus hostile".

Car en 42 ans de pouvoir et de règne sans partage sur La Possession, Roland Robert résiste tant bien que mal à l'usure du pouvoir. Avec succès jusqu'à maintenant. Le maire a dû laisser sur le bord du chemin quelques intimes, le couple Rivière et le jovial Jean-Claude Tréport. Il continue à gérer les conflits entre certains élus dont son fils Philippe, et l'omnipotent DGS, Doris Carassou que beaucoup reconnaissent les compétences et l'efficacité.

Il y a eu aussi quelques affaires souvent de terrain ou de permis de construire. Roland Robert s'en est souvent bien sorti. Le PCR et des cadres communistes aussi. Et puis, il y a eu le coup de tonnerre des Cantonales 2011. Une novice a fait trembler le "monument". Vanessa Miranville (EELVR devenue PES : Possession écologie solidaire) a ouvert une sacrée brèche pour la concurrence, pour les Municipales 2014. Perdre est une hypothèse envisagée du côté de la majorité municipale. Et Roland Robert ne voulait pas partir sur une défaite.

Le maire de La Possession a préféré intégrer cette option plutôt que de choisir entre son fils Philippe et son DGS, Doris Carassou. Cela confirme aussi que comme la plupart des élus de la précédente génération, Roland Robert, non plus, n'a pas préparé de relève. Le renouvellement et le rajeunissement de la classe politique à La Possession, se fera après son départ. Ou sa défaite.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Emilienne le 17/10/2013 07:12
Dans votre analyse vous oubliez le Candidat du PLR qui a aussi toutes ses chances. Il ne faut pas oublier le contexte des cantonales. Jean Yves Morel n était pas candidat, Cette dame a tout simplement récupérer un électorat contre Roland ROBERT!
Aujourd'hui la donne change,
Gilles HUBERT va beaucoup prendre dans l'electorat du maire actuel. Il y a un travail de fonds qui est fait sur le terrain
Le projet pour la Commune est également important.

2.Posté par Patricia le 17/10/2013 14:17
En se représentant à nouveau, le maire à choisi son fils! Philippe plutôt que Carassou. Tout le monde le sait vu son âge RolandROBERT à peu de chance d arriver au terme d un Huitième mandat de maire, car il aurait alors 82 ans.
Il va donc mettre Philippe son fils sur la liste ce qui permettra à celui ci de devenir le maire par un vote du Conseil Municipal.
En restant DGS Doris Carassou sera éliminé par le nouveau maire et rival de toujours Philippe Robert.

3.Posté par TOKOET le 21/10/2013 15:56
... CARASOU est un employé de la mairie ... payé avec l'argent des contribuables ... si roro fait appel à lui dans sa campagne il doit intégrer les revenus de CARASOU dans ses comptes de campagne ...
... et puis c'est quoi ce '' merdier mal ferblanté '' qui consiste à choisir entre son fils et son DGS ...
.... '''''''' si li ginye pi .... y fo'k li travers ... '''''''

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger