sak ifé nout jordu ék nout demin

La Gauche française indigne


Édito
Dimanche 9 Juin 2013

En 50 ans, tout a changé autour de nous, sauf le mode d'organisation de notre vie en commun. On était en droit d'attendre de la gauche, si prompte à délibérer en faveur des questions de société, qu'elle prenne en compte le renouveau de nos institutions.


Erik Johansson
Erik Johansson

Oui, c'était à la gauche, de mettre en place des instances de vigilance citoyenne, des contre-pouvoirs… dans les structures d'autorité et de décisions, pour empêcher l'État, les partis, la justice, les syndicats… d'abuser de nos vies.

Oui, c'était à la gauche de voir la société telle qu'elle est devenue, de décoloniser les provinces de France comme le disait Rocard. 

Oui, c'était à la gauche de donner effectivement leur autonomie aux assemblées territoriales locales conformément au traité européen signé par la France en 2007.

Oui, c'était à la gauche de France, de démocratiser radicalement notre démocratie.

On sait aujourd'hui, qu'elle ne le fera pas, qu'elle n'y pense même pas. 

Changer la vie, ce n'est pas seulement une question économique. Le respect, la considération, la prise en compte de notre créativité, de nos vies…c'est cela le vrai changement qui était attendu. La démocratie est un nouveau continent dont nous ne connaissons que les contours. La France, par son histoire et ses liens avec les droits de l'homme se devait, se doit encore une fois, d'ouvrir de nouveaux espaces de libertés.

LE NOUVEAU COUP D'ETAT PERMANENT
 


Alain BENARD



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit