sak ifé nout jordu ék nout demin

La Droite n'a plus de chef de file crédible, Michel Fontaine désormais sollicité


Édito
Lundi 8 Octobre 2012

Les Législatives ont confirmé la tendance : Didier Robert n'a plus la légitimité populaire et la crédibilité politique, à leur paroxysme lors des Régionales 2010. Les résultats catastrophiques de la Droite à l'issue de la députation de juin, ont également établi un équilibre entre les différents de la Droite. Seul Michel Fontaine, président de l'UMP et sénateur-maire de St-Pierre, se situe légèrement au-dessus de la mêlée…


La Droite n'a plus de chef de file crédible, Michel Fontaine désormais sollicité
Michel Fontaine a une qualité : donner l'impression de rester en retrait de l'actualité politique. Celui depuis 2008 - création d'Objectif Réunion - est resté sagement dans les sillages de Didier Robert jusqu'aux Régionales 2010 et les Législatives 2012, est aujourd'hui sollicité par ses amis à Droite. Le parlementaire du Sud, la plupart du temps dans l'ombre, a joué au pompier pour éviter plus de dégâts à Droite. "Il a été l'un des artisans de l'apaisement des tensions entre le maire Paulet Payet, maire du Tampon en exercice, et son prédécesseur Didier Robert".

Les Législatives de juin ont laissé beaucoup de traces. La Droite a été laminée. Conséquence : Didier Robert, président de la Région Réunion et de La Réunion en confiance, est critiqué par ceux-là même qui y ont cru en lui et l'ont suivi dans ses stratégies politiques. Déçus après les Cantonales 2011 et les Législatives 2012, plusieurs maires à Droite reprochent surtout à leur ex-leader charismatique, son silence.

"Il n'y a eu aucune réunion depuis les Législatives. Il n'y a eu aucun débriefing. Nous attendions au moins un mea culpa collectif et un projet de conquête pour 2014 et 2015. Rien. A ce jour, nous ne savons pas qui fait quoi ? Qui est avec qui ? Nous sommes dans une totale ignorance. Nous nous sentons impuissants et inutiles à force d'attendre que nos responsables veuillent bien nous donner une feuille de route".

En politique aussi, la nature a horreur du vie. Et, les différents partis ou mouvements qui constituent La Réunion en confiance présidé par Didier Robert, sont déjà en action. L'UMP prépare l'élection de son président national. Le Nouveau centre lorgne déjà en direction de l'UDI de Jean-Louis Borloo. Et dans l'Est, le délégué général d'Emergence Réunion, Serge Camatchy, également conseiller régional, prépare déjà son parti aux Municipales de 2014, et aux Cantonales et Régionales 2015.

Il y a aussi ceux qui se tournent vers Saint-Pierre. Ils espèrent une étincelle, quelques mots rassurants, quelques phrases de motivation pour relancer une Droite amorphe. Une gélatine. Un flan quoi. "Michel Fontaine est conscient des attentes à Droite. Mais, il préfère attendre l'élection du président de l'UMP avant d'ouvrir avec le plus grand nombre le débat et la reconstruction de la Droite. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation…"




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit