sak ifé nout jordu ék nout demin

La Droite doit-elle "sacrifier" la première circonscription au profit Nassimah Dindar ?


Édito
Jeudi 27 Octobre 2011

Le retour de la Droite aux affaires après les Législatives 2012, est devenu l'un des sujets de discussion favoris du microcosme politique. La recomposition de la majorité départementale, va sans doute compliquer les discussions pour l'attribution de l'investiture dans la première circonscription. La prime au sortant pourrait ne pas suffire…


La Droite doit-elle "sacrifier" la première circonscription au profit Nassimah Dindar ?
Hier, nous écrivions que René-Paul Victoria avait été confirmé dans sa circonscription. Si Didier Robert a bien déclaré "le respect de la prime au sortant", il ne s'appliquerait pas de facto dans la première. Les principaux enjeux : priver le PS d'un député et faire basculer la majorité départementale à Droite, après juin 2012.

Le souci premier de la Droite, c'est de conserver le siège de député de Saint-Denis. Et sans état d'âme. Dès lors la question est : "René-Paul Victoria a-t-il les moyens de garder son fauteuil à l'Assemblée nationale ? S'il y avait un sondage à Droite, il ne serait pas en faveur du parlementaire sortant. "Les élections cantonales de mars ont conforté cet état de fait".

Un autre élément est venu compliquer la situation : l'hypothèse d'un possible basculement de la majorité départementale à Droite, et cela après les Législatives 2012. De manière informelle, Nassimah Dindar et ses proches explorent les pistes. "La présidente est intéressée par la députation, pas par les Municipales de 2014", indique un conseiller général de la majorité départementale.

René-Paul Victoria serait-il prêt à laisser sa circonscription à Nassimah Dindar ? "Il lui faut une sortie honorable, qu'il ne sente pas humilier", explique un autre élu de Droite. Ce ne sera pas simple d'éviter un tel affront au parlementaire, si ce scénario se précise. Ce ne sera pas simple non plus pour Didier Robert, de trancher.

A moins que Paris a la bonne idée de le faire...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Personne le 28/10/2011 09:59
Que cette hypothèse soit au plus vite officialisée pour que TOUS nous puissions être SANS ETAT D'ÂME " ...

Didier dit nous tout !!!

Fontaine dit nous tout !!!

Nous voulons savoir ...

Pour que nous soyons nous aussi cohérent et donc SANS ETAT D’ÂME....

Cauchemar ou réalité ? Pincez-moi !!!

2.Posté par TEGO le 28/10/2011 10:41
Ma mèt mon grain sel , "La présidente est intéressée par la députation, pas par les Municipales de 2014" du vent si cette élue " arrive " à rassembler la Droite aux législatives et gagne la députation à coup sûr elle se verrait la Sèf sur Saint Denis de facto candidate tête de liste aux municipales 2014 , par contre qu'elle quitte son poste de président dès maintenant comme elle se sent larguer par sa majorité arc en ciel au CG , et fatiguée là on verra si elle est en droit d'aller faire ses emplettes pendant 5 ans à PARIS dans des magasins de luxe au vote des électeurs qui l' auront élue ... Oté , TEGO reveille a ou ti vois pas ke ti rêve ... Ben lé bon mwin na le droit rêvé !

3.Posté par lotus le 28/10/2011 12:39
même si la présidente du CG "explore les pistes" et fait des propositions démagogiques, je refuse de croire qu'elle sera suivie par l'union de la droite, qui aurait dû logiquement siéger dans la majorité départementale depuis bien longtemps si des combinaisons zembrocal n'avaient pas été montées une fois de plus. Comment aujourd'hui entrer dans des négociations stratégiques allant à l'encontre de la volonté de changement de la politique locale ? Je n'y crois pas, ça va à l'encontre des valeurs défendues...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit